lerenovateur | » La ferme porcine de M. Oun Meuangchane

La ferme porcine de M. Oun Meuangchane

Le peuple lao est par tradition attaché à l’agriculture, dont il tire sa subsistance quotidienne, notamment avec l’élevage de volailles et de bœufs. L’ensemble des exploitations agricoles suivent les directives du service de l’Agriculture et des forêts concernant l’élevage d’animaux comme la ferme porcine de M. Oun Meuangchane, qui élève 50 porcs. L’exploitation, située à Thadeuasinghom, dans l’arrondissement de Pak Ngum (capitale Vientiane), est une entreprise familiale à laquelle chaque membre participe. M. Oun Meuangchane fournit en viande de porc les marchés locaux mais aussi les échoppes et les restaurants servant de la viande de porc grillée. « C’est une activité pérenne, souligne M. Oun Meuangchane, car contrairement aux volailles les porcs ne contractent que rarement des maladies. Ils sont très résistants et aussi très prolifiques car une portée peut produire jusqu’à 12 porcelets. En outre, sa chaire est appréciée et peut se cuisiner de différentes façons. Et, de surcroit, son prix est d’environ 35 000 kips le kilo ce qui reste un prix raisonnable même pour les familles les moins aisées. » 

L’élevage de porc rapporte en moyenne 100 millions de kips par an à M. Oun Meuangchane. Ce dernier reconnait volontiers que cette activité a largement contribué à l’amélioration des conditions de vie de sa famille.