Lerenovateur

Tous droits

Dernières Nouvelles

RECENT POSTS


Vat Thaxang: un site culturel très apprécié

dernière mise à jour le 20 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Vat Thaxang, est situé dans l’arrondissement de PakNgum à Vientiane. Il est aujourd’huitres fréquenté par les touristes attirés par la spiritualité et la culture du Laos. Vat Phaxanga été construit en 1982 dans le village de Thaxang à PakNgum. C’estun lieu rempli de culture et de nature, situé sur quatre hectares au bord de la rivière Ngum (Nam Ngum). C’est également un lieu d’inspiration à la méditation pour ceux qui la pratique. De nombreux touristes viennent dans ce temple pour y puiser la connaissance de la culture lao, la culture bouddhique et la sagesse. L’intérêt des touristes pour ce temple est suscité par la spiritualité des lieux mai aussi par la beauté de son architecture et de ses statues. La grande statue du Bouddha assis (Pra Gray), à l’entrée, impose le respect aux visiteurs. Le Bouddha en position allongée, dans une autre partie du temple,impressionne tout autant. L’étonnante architecture du stupa That Phanom, au centre du Temple, force l’admiration. On peut également y observer une empreinte du pied de Bouddha que l’on trouve aussi dans d’autres lieux sacrés au Laos. Le temple comprend également un petit musée appelé Ho Prakèo dédié au bouddhisme. Vat Thaxang est à quelque 60kilomères de Vientiane, sur la route n°13 sud

Le développement de la province de Vientiane d’ici 2030

dernière mise à jour le 20 avril 2018
Bootstrap Image Preview
D’ici 2030, les autorités de la province de Vientiane estiment qu’il faudra 28 000 milliards de kips pour développer les infrastructures, l’agriculture et l’industrie de la province et pour atteindre leurs objectifs, à savoir un taux de croissance de 8,5 % en 2020 puis de 9 % en 2025, avec un revenu moyen par habitant de 4 250 dollars par an. 2 300 milliards de kips seront consacrés au développement des routes stratégiques de plusieurs districts, Hinheup, Mèth et Xanakham. Il est aussi envisagé d’agrandir la route de l’arrondissement de Sangthong ainsi que les routes ayant un intérêt touristique et celles qui accèdent aux zones industrielles et agricoles. Cela comprend le financement des installations de réseaux d’eau et d’électricité et des réseaux d’irrigation de Nam Chèng et de Nam Mi ; 4 300 milliards de kips seront destinés à des projets socioculturels ; 14 500 milliards de kips sont prévus pour la promotion des produits agricoles, le développement des filières d’exportation, des plantations d’arbres industriels et la construction d’usines de pièces détachées et d’équipement électronique ; 7 800 milliards de kips serviront à encourager la création de petites et moyennes entreprises.

Cascade de Saleuy à Houaphanh

dernière mise à jour le 20 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La cascade de Saleuy, qui délimite les villages de Saleuy et de Phonxay (province de Houaphanh) est une destination très agréable, le temps d’une journée ou d’un weekend à partir de la ville de Houaphanh. Elle est située à environ 36 kilomètres de la ville. C’est un site idéal pour profiter de la nature, nager, pique-niquer et se reposer en toute tranquillité. Peu facile d’accès ces dernières années, la route a été récemment aménagée. A proximité se trouvent plusieurs espaces réservés aux pique-niqueurs avec barbecue individuel, de même qu'un restaurant et des petits stands de nourriture tenus par les habitants des villages voisins. Certains vendent aussi des légumes, des pousses de bambou et des champignons produits localement. Si vous voulez vous régaler dans ce site idyllique, commandez du poulet grillé, un plat de poisson, une soupe de bambou ou une salade de papaye verte. La cascade a 100 mètres de hauteur environ, et le lit de la rivière, large de 10 mètres, offre d'innombrables bassins pour se baigner. Le site, par la diversité de sa nature, se prête idéalement à la photographie.

La cardamone assure de bons revenus aux agriculteurs de Phongsaly

dernière mise à jour le 20 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La culture de la cardamone apporte des revenus stables aux agriculteurs de la province de Phongsaly. Cette plante est cultivée principalement dans trois districts, Nhot-ou (1400 hectares), Bounneua (800 hectares) et Samphanh (750 hectares). Les semences utilisées sont importées de Chine. Le gros de la production de la province est exporté vers la Chine et le Vietnam. Selon la qualité de la récolte un kilo de cardamone séchée se vend entre 250 000 et 450 000 kips. Un hectare de culture produit un rendement de 400 à 600 kilos de cardamone séchée. La cardamome est une des plus anciennes épices connues, elle entre notamment dans la composition du curry. Ce sont les graines de la plante qui sont utilisées pour parfumer les plats, surtout des préparations indiennes et asiatiques, régions d'où la plante est originaire. En Europe, elle est utilisée depuis le Moyen-âge pour la confection du pain d'épice. Son goût est très fort, il suffit de peu de graines

La saison de la fête des fusées va arriver

dernière mise à jour le 19 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La fête des fusées (Bun Bang Fai) est une cérémonie bouddhique traditionnelle d'accumulation des mérites pratiquée par les populations Lao au Laos, avant le début de la saison des pluies. La fête commence par des spectacles de musique et de danse, des défilés de chars le deuxième jour et culmine le troisième(les mois internationaux de mai –juin) par des concours de tirs de fusées artisanales. Les participants et les sponsors utilisent cette occasion pour rehausser leur prestige social, comme lors des autres fêtes bouddhiques traditionnelles d'Asie du Sud-Est. Comme tous les week-ends, beaucoup de villages particulièrement à la campagne, ils organiseront la fête des fusées. La fête des fusées est une cérémonie bouddhique traditionnelle lao et aussi pour les thaïlandais (Isan), l’objectif a pour de demander les pluies avec des anges avant de repiquer le riz dans la saison des pluies. La fête commence typiquement au début de la saison des pluies, durant le sixième ou le septième mois lunaire. Elle tire probablement son origine de rites de fertilité pré-bouddhiques destinés à célébrer et à encourager la venue des pluies, bien avant l'invention de la poudre noire. Elle présente certains aspects terrestres du folklore lao. Précédant immédiatement la saison des semailles, elle offre une excellente occasion de s'amuser avant le début d'un dur travail, ainsi que de rehausser son prestige et de redistribuer la richesse, comme dans toute économie du don. Les universitaires étudient aujourd'hui la tradition ancestrale de la fête des fusées pour sa signification éventuelle dans l'histoire de la pyrotechnie en Extrême-Orient et peut-être aussi dans le développement socio-politique post-colonial des États-nations d'Asie du Sud-Est. Économiquement, ce sont les villages et les particuliers qui en assumaient la charge dans beaucoup de régions du Laos.

Dok khoune – fleur symbolique du Pimay au Laos

dernière mise à jour le 19 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le Laos est un pays riche en « beauté de la nature ». De nombreuses plantes jouent un rôle important dans la vie quotidienne des lao : les plantes médicinales et les arbres sacrés selon les croyances des lao comme Dok champa (Plumeria rubra, ou frangipanier) et Dok khoune (Cassia fistule). La fleur de frangipanier est l’un des symboles nationaux du Laos sous le nom de « Dok champa ». Le cassia sous le nom de « Dok khoune » joue un rôle important dans la célébration des rites du Pimay, principalement chez les Vientianais. Pendant le Pimay lao, les lao utilisent les feuilles du Dok khoune pour asperger la maison (Mu Sangkhane louang et Mu Sangkhane khun) pour contrer les esprits maléfiques et formuler des vœux. Par ailleurs, le Dok khoune joue également un rôle important chez les fidèles vientianais pour arroser Bouddha.

L’économie sur la ferme d’élevage de poissons et de poules pondeuses

dernière mise à jour le 19 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Depuis toujours le peuple lao fait de la pisciculture et de l’élevage de volailles pour ses besoins quotidiens. Aujourd’hui ces activités sont destinées à la vente en gros. Une ferme de cette envergure existe actuellement dans la capitale de Vientiane, dans la ville de Phonthong de l’arrondissement de Naxaythong. M. Gnong Khemkham, qui dirige cette ferme a déclaré quecelle-ci a une surface de8ha destinée à la pisciculture et a l’élevage de poules pondeuses comprenant cinq étangs pour l’élevage de poissons. Au terme de 6 mois d’élevage, 40 tonnes de poissons sont vendues à 11 000 KIPS le kilo. Il existe cinq lieux d’élevage pour les poules pondeuses qui se trouvent au-dessus des étangs. Il y a plus de 15 000 poules pondeuses qui génèrent un quotidien de 400 caisse d’œufs par jour, vendues 20.00 kips la caisse. Cette ferme est devenue une ferme pilote qui donne l’exemple aux autres dans sa contribution au développement socio-économique de l’arrondissement de Naxaythong dans la pisciculture et dans l’élevage de poules pondeuses. Des agriculteurs de la capitale Vientiane ont rendu visite à cette ferme afin d’étudier le savoir-faire dans ce système d’élevage et l’appliquer un tant soit peu.

Le développement et la promotion de l’arbalète lao

dernière mise à jour le 19 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le tir à l'arbalète, plus connu pour les Lao sous le nom de nakeck est un sport qui crée un intérêt et un environnement sportif pour les populations lao à travers le pays. L’arbalète suscitera un intérêt tout particulier durant les 11e Jeux nationaux en 2018 dans la province de Xiengkhouang. Il faut noter que l’arbalète est un sport destiné à développer, renforcer les connaissances et promouvoir ce sport traditionnel lao au sein de la communauté des adolescents lao. L’arbalète est un des sports traditionnels lao en plein essor parmi la jeunesse lao. Actuellement, ce sport estprise par les élèves. Il est pratique par tous les élèves de toutes les ecoles des provinces du Laos avec pour but de préserver ce sport traditionnel lao. Chaque province s’applique à préparer leurs sportifs pour les 11e Jeux nationaux en 2018 qui auront lieu dans la province de Xiengkhouang. L'utilisation de l'arbalète est une tradition séculaire au Laos, notamment pour les ruraux, qui continuent de chasser avec cette arme. Au fil des années, l'arme s'est intégrée progressivement dans les jeux et les concours pour devenir aujourd'hui une discipline sportive à part entière. Le tir à l'arbalète a figuré pour la première fois aux cinquièmes Jeux nationaux de Luang Prabang en 1997. Il fallut attendre les jeux nationaux de Vientiane, en 2000, pour que le comité national des sports officialise cette discipline au programme sportif. Elle sera présente aux 11e Jeux nationaux en 2018 à Xiengkhouang. Le tir à l'arbalète, plus connu pour les Lao sous le nom de nakeck, était pratiqué autrefois par les minorités ethniques du pays pour la chasse et la légitime défense. Il a perdu aujourd'hui son sens traditionnel pour devenir une discipline sportive, qui tente d'être représentée dans les instances sportives internationales, notamment par le Comité international olympique (CIO). L'arbalète conserve un attrait particulier, lié à des histoires et autres légendes anciennes. Cette arme, redoutable de précision, était utilisée lors des batailles ou des guerres. Malgré sa vitesse de tir plus réduite que les arcs ordinaires, elle est dotée d'une force de perforation bien supérieure et nécessite moins de force physique. La flèche d'une arbalète, qui est très petite, est fabriquée en bambou et son extrémité était généralement enduite d'un poison mortel. Le poison est fabriqué à partir de l'essence de plusieurs arbres de la forêt. Quand une flèche est enduite de poison, la victime décède très rapidement, même avec le secours d'un médecin. Seul un guérisseur, issu de la communauté ayant préparé le poison sera capable de guérir la victime. Ce poison mortel est toujours fabriqué et utilisé dans certains villages ethniques du Laos, mais avec d'infinies précautions, notamment pour les plus jeunes, car il a simplement l'apparence de l'eau.

Le Baci

dernière mise à jour le 13 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La cérémonie du Baci tient une place importante dans la vie spirituelle des lao. Elle met l’accent sur les valeurs de la vie, du pardon, de la famille et des liens sociaux. Pour les lao, le corps comte 32 parties, dont chacune possède une âme errante. La cérémonie du Baci est censée inviter ces âmes à réintégrer leurs organes respectifs. L’officiant de la cérémonie est en principe un ancien moine. Le Baci est mené par ex-bonze pour lequel on confection des cônes fait a partir de feuille de bannes et qu’on accompagne de fleurs, d’alcool, d’œufs, d’argent, de galettes de riz soufflé et des fils de coton blancs qui seront noués autour des poignets des participants. Il peut y avoir des différences entre les Bacis selon les groupes ethniques au Laos. Les Bacis correspondent à des périodes de transition: naissance, mariage, entrée dans la vie monastique, départs et retours, nouvel an, guérison d’une maladie ou d’une blessure, accueils et adieux aux visiteurs, parmi tant d’autres. S’il n’y a pas de jours réservés aux Bacis, ils ont généralement lieu avant midi ou juste avant le coucher du soleil.

Konglo : destination touristique de la province de Khammouane

dernière mise à jour le 13 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La grotte de Konglo, située dans le district de Hinboun, est l’un des sites touristiques les plus fréquentés de la province de Khammouane. Chaque jour, elle est visitée par les touristes lao et étrangers et leur nombre croît d’année en année. Le coût de la visite s’élève à 100 000 kips pour la location d’un petit bateau et à 5 000 kips par personne pour l’entrée dans la grotte. Plus de vingt bateaux sont disponibles. Les recettes de la location des bateaux sont en partie reversées aux habitants du village pour des travaux de développement du village. La grotte est située à 300 kilomètres de la capitale Vientiane. On y accède par la route N°13 sud. Le village de Konglo dans la province de Khammouane, est bien tranquille, blotti au bord des falaises karstiques, au milieu d’immenses champs de tabac. Il est surtout très connu au Laos pour sa stupéfiante grotte décrite ci-dessus, traversée par la rivière Nam Hinboun. Un véritable « tunnel » de sept kilomètres permet de traverser la montagne en pirogue dans le noir le plus profond pour rejoindre d’autres villages de l’autre côté de la montagne. La visite est sécurisée et le site est mis en valeur grâce aux éclairages réalisés et financés par l’ONG française « Energie sans frontières ».

Hoa Phat exporte des fils en acier laminés vers le Laos et la République de Cotée

dernière mise à jour le 13 avril 2018
Bootstrap Image Preview
En mars, plus de 3.000 tonnes de fils en acier laminés produits par Hoa Phat Equipment & Accessories Co.,LTD, ont été vendu au Vietnam et exporté vers le Laos et la République de Corée. Les fils en acier laminés produits par Hoa Phat Equipment & Accessories Co.,LTD répondent aux normes américaines TCVN, ASTM, britannique BSI et japonaise JISG. Son processus de production de fil en acier noir et de fil en acier galvanisé répond aux normes ISO 9001 :2008. Avec neuf chaînes de production de fil en acier laminé, une de fil en acier galvanisé, Hoa Phat Equipment & Accessories Co.,LTD a une puissance annuelle d’environ 40.000 tonnes pour la première phase. -VNA

Les théiers de 400 ans de Phongsaly

dernière mise à jour le 13 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La province de Phongsaly, dans le nord du Laos, est très connue pour sa production de thé et plus particulièrement pour une région possédant des théiers quatre fois centenaire. Ces théiers, poussés à l’état sauvage dans la forêt près village de Komène, à environ 15 kilomètres de la ville de Phongsaly, mesurent plus de six mètres. Les villageois tirant l’essentiel de leur revenu de la vente de ce thé aux qualités gustatives très appréciées des connaisseurs sont obligés d’utiliser des échelles pour le récolter. Plus de 48 000 théiers de 400 ans sont repartis sur superficie de 32 hectares de forêt. Cette région est devenue une attraction touristique gérée par un investisseur chinois. La région du village de Lakxy, dans le district de Phongsaly, est également très visitée pour ses champs et sa production de thé. La plantation, d’une superficie de 22 hectares, compte 880 000 théiers.

Une belle vie grâce aux plantes organiques

dernière mise à jour le 12 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La famille de M. Boungnod Kèosavath cultive des fruits et légumes organiques dans le village de Long Longor, du district de Xiengngeun de la province de Luang Prabang. Cette forme de culture a permis à cette famille d’améliorer leur condition de vie grâce au commerce de ses légumes organiques. La famille de M. Boungnod Kèosavatha commencé à cultiver des légumes organiques en 2011 sur 70m2 de ferme. L’activité principale de cette ferme est la culture des fruits et légumes organiques 100% sans pesticides ni autres produits chimiques. M. Boungnod Kèosavath a déclaré que leur condition de vie s’est nettement améliorée grâce à la culture de ces fruits et légumes organiques. Ce n’est pas un travail difficile, mais la patience est de rigueur. Il faut être très vigilant, protéger la culture des insectes porteurs de maladies et utiliser des engrais organique naturel (tels que des engrais d’animaux et des feuilles). Les revenus de la famille s’élève a plus de 25millions de kip par l’an.

La cascade de Thévada à Saravane

dernière mise à jour le 12 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La province de Saravane est l’une des provinces du sud du Laos réputée pour sa région montagneuse, sa richesse en ressources naturelles et sa biodiversité. Elle possède plusieurs sites touristiques culturels, historiques et naturels, dont la cascade de Thévada qui offre un panorama d’une chute de 28 mètres très apprécié des habitants comme des visiteurs amoureux de beaux paysages et de nature préservée. Située seulement à 22 kilomètres chef lieu du district de Saravane, la cascade de Thévada est un lieu idéal pour explorer la nature ou profiter d’une journée de détende en famille, entre amis dans un cadre magnifique. La province compte également environ 90 sites naturels, culturels et historiques. Les cascades de Lo et de Kèngkou sont déjà des hauts lieux touristiques de la province qui jouissent d’infrastructures touristiques confortables, avec restaurants et bungalows, tout en restant des havres de paix.

Le Vietnam remet le siège de la troupe artistique militaire au Laos

dernière mise à jour le 12 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le siège de la troupe artistique militaire de l’Armée populaire laotienne, construit avec l'aide financière du Vietnam, a été remis le 10 avril à Vientiane à l’armée laotienne. L’ouvrage était un cadeau du ministère vietnamien de la Défense offert à l'Armée populaire laotienne à l'occasion du 70ème anniversaire de cette dernière et du 50ème anniversaire de sa troupe artistique militaire. Le bâtiment de cinq étages a été construit sur une superficie de plus de 3.000 m2 pour un investissement total d’environ 5,7 millions de dollars, dont environ 5,5 millions financés par le Vietnam et le reste provenant du fonds de contrepartie du Laos. S'exprimant lors de la cérémonie de remise, le général de division Sonethong Phomlavong a remercié le ministère vietnamien de la Défense pour son soutien précieux, affirmant que l’ouvrage était un symbole de la solidarité et contribuait à entretenir l’amitié spéciale entre les deux Partis, les deux Etats et les deux armées. VNA

La menace des munitions non explosées au Laos

dernière mise à jour le 12 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Les munitions non explosées restent encore une menace pour la population lao et ont des conséquences négatives pour le développement du pays et la réduction de la pauvreté dans les régions concernées. Il s’agit surtout des neuf provinces de Xiengkhouang, de Houaphanh, de LuangPrabang, de Khammouane, de Savannakhet, de Saravane, d’Attopeu, de Sékong et de Champassak, mais en fait 15 des 17 provinces de la RDP Lao ont conservé des bombes non explosées depuis la guerre. De 1963 à 1973, plus de deux millions de tonnes de bombes ont été déversées sur le territoire du Laos, et 30% d’entre elles n’ont pas explosé : elles sont encore sous la terre, pouvant causer des victimes tous les jours. Bien que la guerre soit finie depuis longtemps, ces munitions non explosées restent ainsi très dangereuses et provoquent chaque année des accidents entraînant des morts et des blessés. La RDP Lao est le pays qui compte sur son sol la plus grande quantité de munitions non explosées depuis la guerre. Chaque année, elles provoquent près de 100 victimes. Le gouvernement lao s’efforce activement de remédier à ce problème, avec l’aide de pays voisins et d’organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales. Depuis la guerre qu’a connue le Laos, plus de 80 millions de bombes n’ont pas encore explosés et infectent les terrains de 15provinces. Dès 1996, le gouvernement lao a accordé toute son attention à ces problèmes et a institué l’Autorité nationale de régulation, chargée d’organiser régulièrement des activités de déminage, de sensibiliser la population aux effets et aux dangers des munitions non explosées et d’apporter aide et secours aux victimes. Le gouvernement est conscient que le problème des bombes non explosées entrave le développement du pays. C'est pourquoi le déminage constitue un facteur essentiel de la réalisation des objectifs de développement socio-économique du pays, d'amélioration de la qualité de vie des populations et de réduction de la pauvreté d'ici 2020.

Célébration du son du Khène lao à Vientiane

dernière mise à jour le 11 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le Laos organise le 11 avril à Vientiane la célébration du son du Khène lao en tant que patrimoine mondial. L’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a récemment organisée au Bureau de l’UNESCO en France une cérémonie officielle de remise de certificat validant le son du Khène lao en tant que patrimoine mondial. Cette célébration du son du Khène lao commerce le matin du 11 avril à 8h00, il y a une caravane de voitures à partir du Parc Chao Fa Ngum pour rejoindre ensuite l’avenue Souphanouvong, la rue Sethathirat, l’avenue Lane xang et la route du 23 août au centre de la ville de Vientiane afin de rendre hommage aux patriotes guerriers et aux ethnies qui ont sacrifié leur vie pour la nation. Ensuite vers 9h00, la caravane de voiture continue sa route vers la statue du Président Kaysone Phomvihane pour y déposer des bouquets de fleurs, lire les rapports et entendre le son du Khène joué par des hommes et des femmes. Et enfin à 19h30, aura lieu la célébration officielle de son du Khène lao au Palais nationale de la culture lao.

Transport : Aucune augmentation de tarif pendant le nouvel an lao

dernière mise à jour le 11 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Durant la période du nouvel an lao 2018, les stations de bus vers le Nord et le Sud du Laos sont au service des populations lao qui se déplacent vers leurs villages natals. Les tarifs de ces transports seront maintenus durant cette période. Aucune augmentation ne devra être appliquée. La station de bus vers le Nord démarre son service à 4h30 du matin, et ce, jusqu’à 21h00 du soir chaque jour pendant Pimay lao. Le directeur de la station de bus du sud, M. Vanphénh Sisouk a souligné que les populations lao ou les touristes n’ont aucune crainte à avoir pendant le nouvel an lao, car les services seront assurés pendant toutes les festivités. Le tarifa destination du sud sont : pour un bus normal de 60 000kip et un bus VIP de 80 000kip Vientiane-Thakèk. Ensuite un bus normal de 75 000kip et un bus VIP de 120 000kip pour Vientiane-Savannakhet, un bus normal de 110 000kip et un bus VIP de 170 000kip Vientiane à Pakxé et. Ensuite le bus normal de 140 000kp te le VIP de 220 000kip de Vientiane à Attopeu... (Photo exemplaire)

75 barrages hydroélectriques en service au Laos d’ici 2020

dernière mise à jour le 11 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le Laos dispose à ce jour de 40 barrages hydroélectriques représentant une capacité totale de 6 304 MW ou 33,315 millions de kilowattheures par an. « Cette énergie relayée par 75 centrales électriques réparties sur l’ensemble du pays permet de répondre aux besoins de 90 % des foyers de 148 districts, a récemment déclaré le ministre de l’Energie et des mines, le Dr Khammany Inthirath.La construction de ces barrages a nécessité un investissement de 10 milliards de dollars (80 000 milliards de kips).Les barrages hydroélectriques sont une base importante pour le développement des infrastructures, l’industrialisation et la modernisation, sur la base d’une gestion moderne de l’eau. Actuellement, 35 nouveaux barrages hydroélectriques sont en cours de construction au Laos. Ils seront mis en service d’ici 2020 et auront une puissance installée de 4 471 MW. Ces 75 barrages produiront au total 55 582 millions kilowattheures par an. »

Les dauphins du Mékong en voie d’extinction

dernière mise à jour le 11 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La population de dauphins dans le Mékong est sérieusement menacée de disparition, en particulier dans la partie du fleuve entre la République Démocratique Populaire Lao et le Cambodge ou seulement six spécimens ont été recensés dans à la province de Champassak. En cause ? Les pratiques de pêche ayant cours dans la région.Si des mesures d’urgence ne sont pas mises en place, cette espèce de mammifère aquatique est appelée à disparaitre complètement. Selon le WWF (Fonds mondial pour la nature), il s’agit de la dernière chance pour le dauphin du Mékong. Après la mort de 30 dauphins pris dans des filets de pêche en 1991, des mesures restrictives relatives à la pêcherie avait été mises en place par le Cambodge pour protéger l’animal. Les principales visaient à réduire le nombre de filet et d’interdire la pêche dans un rayon d’un kilomètre de la zone de vie de l’animal. Pour les experts de WWF, ces mesures s’avèrent insuffisantes car le dauphin évolue dans rayon d’environ cinq kilomètres pour se nourrir. Le dauphin du Mékong fait partie du patrimoine naturel de la région de Champassak et sa présence attire de nombreux touristes. Selon le département du tourisme, l’année dernière, 20 000 visiteurs on fait le déplacement pour apercevoir le cétacé d'eau douce. Sa disparition risque d’entraîner des répercussions économiques pour la région. D’autres menaces planent. En dépit des interdictions, ces dauphins sont souvent capturés pour évoluer dans des aquariums d’eau douce. Ils sont en outre mis à mal par la pollution le long des fleuves, engendrée notamment par les substances toxiques provenant de l’agriculture. Il arrive aussi régulièrement que ces dauphins (par ailleurs sensibles au bruit) soient blessés par les hélices des bateaux à moteur, ou qu’ils soient bloqués par les barrages, obstacles insurmontables ayant pour effet d’isoler les dauphins les uns des autres. Le dauphin du Mékong, «Orcaella brevirostres », également nommé « dauphin de l’Irrawaddy », fut découvert seulement en 1866. Il existe plusieurs populations isolées géographiquement les unes des autres. Ce cétacé a un large melon et une tête ronde et émoussée. Son rostre n'apparaît pas séparé du corps. La nageoire dorsale est courte, peu pointue et triangulaire. Les nageoires des côtés sont longues et larges. Il est d'une couleur claire légèrement plus blanche sur la partie inférieure. Il apparaît plus blanchâtre lorsqu'il est vu sur le fond d'une rivière boueuse. La longueur est d'environ 1 m à la naissance et 2,3 m adulte. Le poids à la naissance est d'environ 10 kg pour atteindre ensuite 130 kg à l'âge adulte. Sa durée de vie est d'environ 30 ans. Le dauphin de l'Irrawaddy est un nageur lent. Il fait surface en roulant et ne soulève sa queue que pour une plongée profonde. Il fait des jets d'eau avec sa bouche lorsqu'il saute dans l'air. Les dauphins apprivoisés le font sur demande.

Province de Champassak : le riz ordinaire en plus du café

dernière mise à jour le 10 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Plusieurs pays de l’ASEAN, comme la Thaïlande, le Vietnam, le Myanmar et le Cambodge, sont de grands exportateurs de riz. Le gouvernement de la RDP Lao souhaite encourager les agriculteurs de tout le pays à cultiver le riz pour répondre aux besoins du marché intérieur et à la demande extérieure, avec l’espoir de faire du Laos également un grand exportateur. C’est pourquoi le service de l’Agriculture et des forêts de la province de Champassak a entrepris de promouvoir auprès des paysans la culture du riz ordinaire, à la fois pour leur permettre d’exporter et pour faire face au problème de la diminution du prix du riz, qui crée une situation difficile pour les agriculteurs. Chaque année, la production du riz dans la province de Champassak est suffisante pour la consommation intérieure, et plus de 100 000 tonnes de paddy sont exportées. Pour lancer leur projet expérimental de culture du riz ordinaire, les autorités de la province de Champassak ont créé un comité présidé par le gouverneur adjoint de la province. Ce projet est localisé dans le district de Phonthong, retenu comme première zone d’essai pour cette culture. Six tonnes de semences ont été fournies par la société Lao World Co., Ltd, deux tonnes par le Cambodge. Quatre tonnes ont été distribuées aux agriculteurs de six villages (143 familles) pour être plantées sur une surface de 92 hectares dans le district de Phonthong. Dans la province de Champassak, le riz ordinaire est déjà cultivé pour l’exportation, sur plus de 900 hectares, dans six districts (Sanasomboun, Khong, Mounlapamok, Champassak, Soukhouma et Phonthong), qui comptent 38 villages où vivent 577 familles. La promotion de cette culture est importante pour la production d’un riz de bonne qualité, selon les besoins du marché, et les récoltes peuvent être vendues à un prix intéressant pour les agriculteurs.

Plus de 300 millions de kips /an de revenu par la culture et vente d’oranges

dernière mise à jour le 10 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La famille de M. Somkap est une famille exemplaire dans la culture d’oranges. Ses oranges sont mis en vente dans le village de Xouang du district de Vangvieng, province de Vientiane, sa famille génère un revenu de plus de 300 millions de kips par an. M. Somkap a commencé la culture d’oranges depuis 2002 sur une surface de 7 hectares. M. Somkap a raconté qu’avant la culture d’ oranges, sa famille a surtout fait de la culture sur brûlis (faire le rai) et cueilli des produits forestiers afin de les vendre, mais le revenu n’était pas assez élevé pour subvenir aux besoins de toute la famille, donc il a arrêté la culture sur brûlis et commencé la culture d’orange depuis 2002 sur une surface de 7 hectares dont il a obtenu une récolte 7 a 8 ans après. Maintenant sa famille possède 420 arbres d’oranges sucrées dont la récolte se situe entre 45 et 46 tonnes par an. La vente est fixée a 8000 Kips/le kilo ou 85 000 kips pour 12 kilos d’oranges.

La plage Donchanh: terrain de jeux pour le Pimay

dernière mise à jour le 10 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La représentante du service de l’Education et des sports de la capitale, Mme Chansamone Paseutxay, a déclaré récemment qu’à l’occasion du Nouvel An lao (Pimay) 2018, le service de l’Education et des sports de la capitale en collaboration avec les autorités de l’arrondissement de Chanthaboury, organisera une série d’activités de plein air sur la plage de Donchanh: football à cinq, beach volley, kator et jeux divers. Le public est invité à venir nombreux s’amuser et participer aux activités du 13 au 15 avril, de 10 heures à 18 heures.

Comment réduire les embouteillages ?

dernière mise à jour le 09 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Loin de diminuer, les embouteillages ne cessent d’augmenter à Vientiane du fait de la croissance démographique et du nombre de véhicules en circulation, malgré les initiatives des autorités pour encourager l’utilisation des autobus, créer des parkings, cesser d’importer des véhicules d’occasion, construire et améliorer des routes, installer des feux tricolores sur les carrefours importants etc. Pourquoi y a-t-il de plus en plus de véhicules? Parce que le développement socio-économique de la RDP Lao continue de progresser et de se diversifier, ce qui améliore le niveau de vie des habitants et leur permet d’acheter plus facilement des motos ou des automobiles. . L’augmentation rapide du nombre de véhicules a pour conséquence un nombre croissant d’accidents et des embouteillages de plus en plus nombreux. Mais des difficultés n’en continuent pas moins de se produire chaque jour aux heures de pointe, c’est-à-dire de 7 h 30 à 8 h 30 et de 16 h à 17 h. (photo exemplaire) es.

La cascade de Namhèng à Oudomxay

dernière mise à jour le 09 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La province d’Oudomxay, au nord du Laos, réputée pour la douceur de son climat, possède une multitude de sites touristiques historiques, culturels et naturels. La cascade de Namhèng dans le district de Houn, est particulièrement connue des touristes. Située à environ 24 kilomètres du village de Katangya, c’est un site idéal pour profiter de la nature, nager, pique-niquer et se reposer en toute tranquillité. Oudomxay, également connu sous le nom de Muangxay, Oudomxay est la capitale de la province multi-ethnique éponyme. Située dans la vallée de la Nam Ko et entourée de superbes montagnes, la ville est à la fois un conglomérat de villages et un carrefour important du nord du Laos. Sa proximité avec la Chine et le Vietnam et ses nombreuses ethnies font de cette ville un lieu unique et particulièrement intéressant. Oudomxay est une ville dynamique qui a su garder de son charme et de sa tranquillité lao. Il y a beaucoup de choses à découvrir et de nombreux endroits où l’on peut déguster de bons petits plats. Les sites naturels sont d’une rare beauté ainsi que les petits villages ethniques éparpillés dans les montagnes.

Le renforcement et la promotion des jeux d’échecs au Laos

dernière mise à jour le 09 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Les jeux d’échecs est une activité très intéressante et crée une ambiance chaleureuse pour ceux qui la pratique. C’est un jeu qui stimule et développe les capacités intellectuelles ainsi que la mémoire. Actuellement, la fédération nationale des jeux d’échec lao encourage vivement la pratique de cette activité aux élèves de la capitale Vientiane ainsi qu’en province. La fédération fait également de la promotion auprès des groupes d’élèves pour jouer aux échecs, et représenter le Laos dans des tournois au niveau international. Les jeux d’échecs seront présents aux 11e Jeux nationaux qui seront organisés en 2018 à Xiengkhouang. Des professeurs de la capitale Vientiane et des provinces ont reçu des formations afin d’enseigner et de transmettre à leurs élèves les règles des jeux d’échecs, et de les faire pratiquer ces jeux assidument, cherchant ainsi à contribuer au développement intellectuel et au renforcement des compétences des élèves afin de les préparer à participer au différents tournois à travers le pays et aux 11eme jeux nationaux. Les jeux d’échecs ont commencé à être enseignés en 2010 dans les écoles de la capitale Vientiane ainsi que dans les provinces de Luang Prabang, de Savannakhet, de Champassak… .

Tourisme : Viengphoukha un district à découvrir

dernière mise à jour le 09 avril 2018
Les autorités du district de Viengphoukha, dans la province de Luang Namtha, comptent sur les richesses naturelles et culturelles de leur région pour promouvoir le tourisme. Situé en région montagneuse, aux limites des districts de Namtha, de Nalè et de Long dans la province de Luang Namtha, Viengphoukha offre des paysages diversifiés et ses pistes forestières la possibilité de rencontrer de nombreuses ethnies comme les Akha, les Mouseu, les Khamou, les Hmong et autres. Viengphoukha est aussi un carrefour important pour le commerce car tous les villages avoisinant y viennent pour vendre leurs produits issus de la chasse, de la pêche, de l’agriculture, de l’artisanat et autres. La région est aussi connue pour ses grottes ouvertes à la spéléologie ainsi que pour son patrimoine architecturale. En effet, la pagode Mahaphod, datant du 16e siècle est un joyau pour les amateurs de vielles pierres. Située au sommet d’une montagne, cette pagode est aussi un lieu sacré pour les habitants de la région. Elle sert de place aux cérémonies religieuses et à l’organisation des fêtes traditionnelles.

Plus de 500 policiers assureront la sécurité et la circulation pendant le Pimay lao

dernière mise à jour le 06 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Pour faciliter la circulation et assurer la sécurité pendant le Pimay Lao 2018 dans les neuf arrondissements à la capitale Vientiane, le département de la circulation de la capitale Vientiane va déployer 599 policiers dont 36 policières et 79 policiers dans l’arrondissement de Chanthabouly, 67 à Sisattanak, 59 à Sikhottabong, 19 à Hadxayfong, 69 à Xaysettha, 14 à Pakngum, 52 à Xaythany, 13 à Sangthong et 207 dans la capitale Vientiane. Ces policiers s’installeront dans les 98 zones avec 42 véhicules à leur service.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc reçoit le ministre laotien de l’Énergie et des Mines

dernière mise à jour le 06 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a reçu mercredi 4 avril à Hanoï Khammany Inthirath, ministre laotien de l’Énergie et des Mines, en visite de travail au Vietnam. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a remercié le gouvernement laotien et le ministre Khammany Inthirath d’avoir soutenu les entreprises vietnamiennes investissant dans les projets hydroélectriques et d’exploitation minière au Laos. Ils ont discuté de la mise en œuvre des projets de coopération entre le Vietnam et le Laos dans les domaines de l’énergie et des mines. Le ministre laotien a informé des résultats de ses séances de travail avec le groupe Électricité du Vietnam, le Groupe national gazo-pétrolier du Vietnam sur le déploiement des accords de coopération entre les gouvernements vietnamien et laotien sur le développement des projets hydroélectriques au Laos, l’achat de l’électricité entre les deux pays. Dans le domaine des mines et de l’exploitation minière, la partie laotienne collaborera avec les investisseurs vietnamiens pour mettre en œuvre certains projets au Laos, a annoncé le ministre laotien avant d’affirmer que son pays est prêt à favoriser l’exécution de ces projets. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a indiqué que l’hydroélectricité et les énergies renouvelables étaient les atouts du Laos, avant de demander à ce dernier de créer des conditions favorables pour les investisseurs de mettre en œuvre les accords déjà signés, en assurant la faisabilité, l’efficacité et la protection de l’environnement. VNA/CVN

La grotte de Thao Khounlou- Nam Oua - province de Vientiane

dernière mise à jour le 06 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La grotte de Thao Khounlou-Nam Oua est un site touristique naturel intéressant pour les touristes nationaux et étrangers. Cette grotte est située dans la zone du village de Houaysan du district de Kasy de la province de Vientiane (15 kilomètres entre la grotte de Thao Khounlou-Nam Oua et le district de Kasy). La superficie de cette grotte est immense, avec deux blocs de grande pierre. Le premier bloc a la forme d’un Makbéng (l’ornement floral des cérémonies traditionnelles) et le deuxième à la forme d’un panier de riz (Kongkhao). Auprès de la grotte, on y trouve deux magnifique cascades de Houaysan et de Houaysaphay entourées de forêts, un endroit idéal pour pique-niquer, se baigner, ou juste pour se promener et admirer la nature. Vous trouverez à votre disposition des petites cabanes, un parking, des restaurants dans cette zone touristique de la grotte de Thao Khounlou-Nam Oua.

L’étang de That Luang appelé à devenir un modèle d’urbanisme

dernière mise à jour le 06 avril 2018
Le département de l’Urbanisme envisage de développer la zone de l’étang de That Luang en une zone urbaine attractive : espaces verts, zones humides paysagées, parc public, nouvelles routes, cités résidentielles, centres commerciaux et industries. Un cabinet d’architecture japonais a élaboré le plan sur lequel s’appuiera le département de l’Urbanisme pour réaliser le développement durable de l’étang jusqu'en 2030. On sait déjà que le plan devrait diviser l’étang en cinq zones, couvrant une superficie de 2200 hectares, dont 660 hectares de terre marécageuse. Une zone commerciale est prévue dans le voisinage du stupa That Luang et de la Bourse du Laos. Une deuxième zone, située à proximité de la gare comprendra un quartier résidentiel et des centres commerciaux. La troisième zone, proche de l’étang lui-même, comprendra des attractions culturelles et des quartiers résidentiels, ainsi que des espaces verts. La quatrième zone sera conçue pour être un quartier paisible qui disposera d'une zone résidentielle, avec des bureaux commerciaux et des locaux administratifs. Enfin, la cinquième zone sera une zone industrielle. Elle sera située près du pont de l'amitié lao-thaïlandaise et comprendra également un parc d'attraction et une zone résidentielle. Selon le département de l’Urbanisme le plan intègre également la construction de 27 routes, dont trois seront à six voies. L’une d’elles reliera la jonction Phonthan jusqu’à la T4 en traversant l’étang et desservira les villages de Nonvay et Nakhuay puis rejoindra la route du 450e anniversaire de la capitale. Les autorités de Vientiane estiment que l'investissement total de ce projet s’élèvera à 125 millions de dollars. Cet étang considéré comme le poumon de Vientiane sert aussi de vase communiquant en drainant les eaux usées de la ville. L’étang aide à prévenir les inondations Vientiane, il est donc essentiel de bien gérer son urbanisation.

MRC: rencontre entre les Premiers ministres Vietnamien et laotien

dernière mise à jour le 05 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a rencontré mercredi 4 avril son homologue laotien, ThonglounSisoulith, en marge du 3e Sommet de la Commission du Mékong (MRC), qui a lieu à SiemReap, au Cambodge. Les deux dirigeants ont convenu de mettre en œuvre activement les accords conclus lors des visites des hauts dirigeants des deux pays ainsi que ceux signés lors de la 40e session du Comité intergouvernemental Vietnam-Laos et de prendre des mesures acharnées pour régler les questions en suspens. Ils ont souligné l’étude et la proposition des mesures précises pour promouvoir la coopération bilatérale en 2018 et aussi pour toute la période 2016-2020. Nguyen Xuan Phuc a demandé de resserrer la coopération entre les échelons des deux pays pour accélérer la gestion et l’utilisation efficace des ressources d’eau du Mékong, harmoniser les intérêts des pays riverains, pour le développement durable du Vietnam comme du Laos. Il a aussi demandé à son homologue laotien de favoriser l’implantation et les activités des entreprises vietnamiennes au Laos, de promouvoir l’accord de coopération dans l’emploi entre les deux pays, de simplifier les formalités relatives à la carte de travail, au visa, à la carte de résidence en faveur des travailleurs vietnamiens au Laos. Il a souhaité que la partie laotienne facilite la vie des Vietnamiens résidant sur son sol. Les deux Premiers ministres sont tombés d’accord sur le renforcement de la sensibilisation auprès du peuple, notamment les jeunes générations, sur les relations de solidarité spéciale Vietnam-Laos. A l’approche du Nouvel an traditionnel du Laos, Boun Pi May, le Premier ministre vietnamien a formulé ses vœux aux dirigeants et au peuple laotiens. -VNA

Célébration du son du Khène lao à Vientiane

dernière mise à jour le 05 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Durant une conférence de presse tenue le 2 avril dernier à Vientiane, le ministre de l’Information, de la culture et du tourisme, M. BosèngkhamVongdara a annoncé que le Laos organisera le 11 avril à Vientiane la célébration du son du Khène lao en tant que patrimoine mondial. L’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a récemment organisée au Bureau de l’UNESCO en France une cérémonie officielle de remise de certificat validant le son du Khène lao en tant que patrimoine mondial. Cette célébration du son du Khène lao commercera le matin du 11 avril à 8h00, il y aura une caravane de voitures à partir du Parc Chao Fa Ngum pour rejoindre ensuite l’avenue Souphanouvong, la rue Sethathirat, l’avenue Lanexang et la route du 23 août au centre de la ville de Vientiane afin de rendre hommage aux patriotes guerriers et aux ethnies qui ont sacrifié leur vie pour la nation. Ensuite vers 9h00, la caravane de voiture continuera sa route vers la statue du Président KaysonePhomvihane pour y déposer des bouquets de fleurs, lire les rapports et entendre le son du Khène joué par des hommes et des femmes. Et enfin à 19h30, aura lieu la célébration officielle de son du Khène lao au Palais nationale de la culture lao.

L’abattoir de Donedou produira assez de viande pour le Pimay lao

dernière mise à jour le 05 avril 2018
Bootstrap Image Preview
L’abattoir de Donedou dans l’arrondissement de Hadxayfong est l’abattoir le plus moderne de la capitale Vientiane. Sa production est d’environ 3,5tonnes par jour. Le propriétaire de l’entreprise alimentaire de la capitale Vientiane, M. KhamlaSèngdara a déclaré : ‘‘A présent, l’abattoir de Donedou possède de nouvelles machines. Celles-ci sont nécessaires pour une production de viandes répondant aux besoins des consommateurs de la capitale Vientiane pendant le Pimay lao 2018.

Deux boxeurs lao en Thaïlande

dernière mise à jour le 05 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Selon la fédération nationale de boxe lao (FNB lao) deux boxeurs lao participeront du 21 au 27 avril en Thaïlande, au tournoi de qualification de boxe international pour la des pays de l’ASEAN ou «Buenos Aires 2018 youthOlympicgames », L’entraîneur de boxe national lao, M. OudoneKhanxay a confirmé la participation de deux sportifs, M. SiphèManichane 56kg et M. Phou, également 56kg, au Buenos Aires 2018 youthOlympicgames en Thaïlande.

L’année du tourisme lao 2018 : 120 milliards de kips de revenus pour la province de Saravane

dernière mise à jour le 04 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Grâce à l’Année du tourisme lao 2018, les autorités de la province de Saravane ont prévu 100 000 touristes lao et étrangers dans leur province et un revenu de plus de 120 milliards de kips. La province de Saravane possède 96 sites touristiques (53 sites naturels, 37 culturels et 6 sites historiques). Les autorités de la province de Saravane ont organisé une cérémonie d’ouverture pour l’année du Tourisme lao 2018 au parc d’Ongkèo du district de de la province de Saravane. Celle-ci s’est déroulée en présence du vice-Premier ministre de la RDP Lao, M. SonexaySiphandone et du gouverneur de la province de Saravane, M. SisouvanhVongchomsy.

Vaccinations gratuites contre la poliomyélite à Borikhamxay

dernière mise à jour le 04 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le service de la santé du district de Pakkading de la province de Borikhamxay a lancé une campagne de vaccinations gratuites contre la poliomyélite pour les enfants de moins de 5 ans du village de Thongnamy. Le chef du service de la santé du district de Pakkading provincial, M. SikanthaySoukdavong a déclaré que cette campagne de vaccination contre la poliomyélite est d’une importance capitale pour les enfants de moins de 5 ans. Plus cinq mille personnes ont participé à cette campagne contre la poliomyélite. Selon l'OMS, la poliomyélite, plus couramment appelée « polio », est un virus qui affecte principalement les jeunes enfants et conduit à la paralysie permanente. Il n'existe pas de traitement et la maladie peut être évitée uniquement par la vaccination. Le virus responsable de cette maladie attaque le système nerveux central et peut provoquer en quelques heures, dans environ un cas sur 200, une paralysie définitive. La polio a été une cause importante d'invalidité dans le monde. Ce virus, qui provoque le décès dans 5 à 10% des cas de paralysies, entre dans l'organisme par la bouche puis se développe dans les intestins. Il peut ensuite gagner la moelle épinière ou le tronc cérébral et provoquer des lésions irréparables. Toutefois, dans de nombreux cas, la maladie reste asymptomatique ou ne génère que des symptômes bénins. La personne atteinte risque toutefois de transmettre la maladie à son entourage car la poliomyélite se transmet d’une personne à une autre par voie fécale-orale ou moins fréquemment par le biais d’un véhicule commun (eau ou aliments contaminés, par exemple). Le nombre des cas a baissé de plus de 99 % depuis 1988, passant de 350 000 selon les estimations dans plus de 125 pays d’endémie à 37 cas notifiés en 2017. En 1988, la quarante et Unième Assemblée Mondiale de la Santé a adopté une résolution visant à l’éradication de la poliomyélite dans le monde.

Le jardin des plantes de Vientiane

dernière mise à jour le 04 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le nouveau jardin des plantes est situé à Mai Danxi, dans l’arrondissement de Naxaythong, à environ 20 kilomètres du centre-ville de la capitale. Il couvre une superficie de 15 hectares. Le gestionnaire de ce parc a déclaré que ce lieu avait pour vocation de sensibiliser le public à la nature. Il est également un centre d’étude en agronomie et un espace de détente ouvert à tous.

Construction du pont de la rivière de Bak s’achèvera dans cinq mois

dernière mise à jour le 04 avril 2018
Le groupe de la société Phongsavanh finance gratuitement à hauteur de 1,25 milliards de kips pour la construction d’un pont sur la rivière Bak au district de Nambak de la province de LuangPrabang. La construction de ce pont devra êtreachevée dans les cinq mois à venir. La société de Leuxaysana Co., Ltd est responsable des travaux. Ce pont est situé entre les villages de Fa et de Khong. Ce pont a pour but d’améliorer la circulation des populations locales particulièrement les élèves qui emprunteront ce pont pour se rendre à l’école.

Environ 272 abris, affectés par la tempête tropicale à Xayaboury

dernière mise à jour le 03 avril 2018
Le 31 mars dernier, e gouverneur de la province de Xayaboury, M. PhongsavanhSithavong a visité les villages et identifié les dommages causés par les catastrophes naturelles. La tempête tropicale a traversé trois villages dans le district de Phieng de la province de xayaboury, et affecté 272 abris, des animaux et d’autres biens dans ces villages. Actuellement, les autorités et administrations concernées viennent en aide aux populations. Dans l’après-midi du 30 mars 2018 (16h30), la tempête rapidement a traversé trois villages : de Tao et de Naxing, de Natan et de Nasomgnay du district de Pheing de la province de Xayaboury. Cette catastrophe a détruit 272 foyers. Les dégâts de cette tempête représentent un cout de plus d’un milliard de kip. Actuellement les autorités de ce district concentrent leurs efforts pour venir en aide aux victimes de la tempête en distribuant des couvertures, des vêtements et des aliments, et en accélérant la réparation les abris.

570 zones de ressources minières au Laos

dernière mise à jour le 03 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Selon le ministère de l’Energie et des mines 570 zones de ressources minières ont été identifiées au Laos sur une surface totale de162 104 km2, soit de 68,46% de la surface totale du pays. 649 sociétés sont responsables de 942 activités de contrôles, d’études et d’exploitations de ces zones de ressources minières au Laos. Ces zones concernent des mines d’or, d’argent, de cuivre, du charbon, de sel et autres……

Deux sportifs de badminton en Indonésie

dernière mise à jour le 03 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La fédération nationale de badminton (FNB lao) enverra deux sportifs de badminton pour participer au tournoi de badminton des adolescents (15-17 et 19ans) ou PEMBANGUNAN JAYA RAYA Junior Grand Prix 2018, qui sera organisé du 2 au 8 avril en Indonésie. Plus de 600 sportifs venant de 19 pays participeront à ce tournoi: Le Laos, le Vietnam, la Malaisie, Singapour, les Philippines, Brunei, la Thaïlande, le Népal, la Chine, Taiwan, la République de Corée, le Japon, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, la France, les Etats-Unis et l’Indonésie (hôte). Ce tournoi sera composé de la catégorie de simple général (Masculin et féminin), la catégorie de double général (Masculin et féminin), et la catégorie de mixte général (masculin et féminin).

Deux sportifs de badminton en Indonésie

dernière mise à jour le 03 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La fédération nationale de badminton (FNB lao) enverra deux sportifs de badminton pour participer au tournoi de badminton des adolescents (15-17 et 19ans) ou PEMBANGUNAN JAYA RAYA Junior Grand Prix 2018, qui sera organisé du 2 au 8 avril en Indonésie. Plus de 600 sportifs venant de 19 pays participeront à ce tournoi: Le Laos, le Vietnam, la Malaisie, Singapour, les Philippines, Brunei, la Thaïlande, le Népal, la Chine, Taiwan, la République de Corée, le Japon, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, la France, les Etats-Unis et l’Indonésie (hôte). Ce tournoi sera composé de la catégorie de simple général (Masculin et féminin), la catégorie de double général (Masculin et féminin), et la catégorie de mixte général (masculin et féminin).

Le marché ThaheuaàLuangPrabang : une attraction très prisée des touristes

dernière mise à jour le 02 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le marché Thaheua, à LuangPrabang, est connu des habitants de la région et des touristes pour ses produits issus directement de la forêt mais aussi de la pêche, de la chasse et de l’artisanat. Situé en plein cœur de la ville, derrière le Palais royal (Musée national), le marché s’étend sur plusieurs ruelles face à la pagode Phousy. Ouvert de 5 heures à 10 heures, le marché compte une centaine d’échoppes et de stands installés sur les trottoirs. Le matin, dès l’aube, le lieu est très animé car les riverains du Mékong viennent à bord de pirogues apporter leurs marchandises (bambous, poissons, fruits et plantes de la forêt, spécialités culinaires régionales et artisanat local, etc.) L’embarcadère où ils accostent, situé derrière de la pagode Xiengthong, constitue une attraction très prisée des touristes, notamment des touristes thaïlandais et chinois, friands des produits de la forêt.

Développement de l’agriculture à Savannakhet

dernière mise à jour le 02 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le gouvernement du Japon a octroyé une subvention de 116 460 dollars à la RDP lao pour construire des systèmes d'irrigation dans la zone de Naphanxy, du district de Thapangthong de la province de Savannakhet, afin de préserver l'eau pour l'agriculture et améliorer les conditions de vie de la population locale. Une subvention pour le projet a été signée le 29 mars à Vientiane par l’ambassadeur du Japon au Laos, M. TakeshiHikihara, le chef adjoint du service de l’agriculture et les forêts du district de Thapangthong, SonkhamSèngvilay, ainsi les autorités concernées. M. TakeshiHikihara a déclaré que grâce aux efforts des secteurs responsables, la mise en œuvre du projet sera réalisée rapidement et de manière appropriée, et que ce système d'irrigation contribuera à améliorer les conditions de vie des agriculteurs. Depuis 1989, le Japon a fourni 36 projets agricoles, dont 20 projets d'irrigation.

Un parc culturel à Savannakhet

dernière mise à jour le 02 avril 2018
Bootstrap Image Preview
Le gouverneur de la province de Savannakhet, M. SantiphabPhomvihane et les autorités concernées ont visité et contrôlé récemment l’avancement du projet de construction du parc culturel dans la zone de That Phone, district de Xayphouthong. Actuellement, la construction du parc est avancée à plus de 80%. Les travaux ont commencé au mois de novembre 2017, et devra se terminer courant de cette année. La construction de ce parc est assurée par la société de construction de Vanvilay, sur une surface de 3,596m2, d’une valeur de 1,85milliars de kip. Ce parc sera un lieu de loisir, un lieu culturel, mais également un site touristique du district de Xayphouthong.

Arrestation de trafiquants de drogue à Xiengkhouang

dernière mise à jour le 02 avril 2018
Bootstrap Image Preview
La police antidrogue du service de la Sécurité de la province de Xiengkhouang a récemment arrêté deux trafiquants de drogues et saisi 12 000 doses de yaba, un kilogramme d’héroïnes, deux téléphones portables et de l’argent en espèces. Ces trafiquants s’appellent MM. Chanyang, âge de 20 ans et Gneuyang, âge de 24 ans, habitants du village de Gnodngum du diatrict de Pèk, province de Xiengkhouang. Après enquête, ces deux trafiquants ont avoué que cette drogue a été achetée au village de Pholsavane, auprès d’un trafiquant dont ils ne connaissent pas le nom.Cette drogue a été vendue à un autre trafiquant, et leur arrestation a eu lieu lors de leur rendez-vous.


Bootstrap Image Preview
Le musée Kaysone Phomvihane Ce musée de construction récente retrace la vie de l’ancien président du pays, Kaysone Phomvihane, décédé en 1992. Inauguré en 1995, il permet de suivre les pas de l’ancien dirigeant, porte-drapeau et idéologue de la révolution lao. La simplicité de l’homme et sa modestietransparaissent à travers le montage muséographique qui met notamment en valeur des photos et certains objets lui ayant appartenus. On peut vérifier cette impression à la visite de sa demeure, en face du musée. Au km 6 sur la route du sud.
Bootstrap Image Preview
Le Musée du Vat Sisaket Situé en face du musée Ho Prakèo rue Setthathirath, il a les mêmes horaires d’ouverture et est fermé le lundi et les jours fériés. L’entrée est de 5000 kips pour les étrangers et de 2000 kips pour les lao. Ce vat est un paradoxe historique car il est à la fois le plus ancien et le plus récent temple de Vientiane. En effet, il ne fut construit que quelques années avant l’invasion de la ville par les siamois au début XIXe et fut le seul à ne pas être détruit par les envahisseurs. Les travaux de fondation du Vat Sisaket, initiés par Chao Anou, le dernier roi de Vientiane, également connu sous le nom d’Anouvong ; ont commencé très exactement le jeudi 4 1819.
Bootstrap Image Preview
Le Vat Xiengthong est un temple bouddhiste lao de l'ancienne capitale royale LuangPrabang. Fondé en 1560 par le roi Setthathirat du Lan Xang, il est généralement considéré comme le plus élégant du pays.L’entrée est de 10 000 kips pour les étrangers et c’est gratuite pour les lao. Lorsque des Pavill ons noirs pillèrent LuangPrabang en 1887, le Vat Xiengthong fut l'un des seuls temples épargnés, car leur chef y avait été bonze dans sa jeunesse. Situé entre la Nam Khan et le Mékong, il est le centre d'un petit ensemble de bâtiments religieux, comprenant notamment un pavillon pour le char funéraire des anciens rois du Laos. Trèsfréquenté par les touristes, ilest encore en activité.
Bootstrap Image Preview
La cascade de Tad Kouang Si est un endroit agréable, situé à environ 30 km au sud-ouest de Luang Prabang. Les plus courageux traverseront la rivière pour continuer à grimper sur la droite des chutes, au travers de la forêt et de ses chants d'oiseaux. On peut même voir des ours en chemin ! Baignade a utorisée tout en haut, ou tout en bas, dans les piscines naturelles. Les tarifs d'entrée sont de 10 000 kips pour les lao et 20 000 kips pour les touristes.

Previous

Compensation de deux jours pour le nouvel an lao en 2018

dernière mise à jour le 30 mars 2018
Le Bureau du Premier ministre a publié un avis concernant la célébration du nouvel an lao (Pimay lao en 2017) destiné aux employés du secteur public et privé, fonctionnaires, polices, militaires, et populations du pays déclarant que le Pimay lao en 2018 sera célébré le 14-15-16 avril 2018 (samedi, dimanche et lundi). Les deux jours fériés correspondant cette année à samedi et dimanche. Le gouvernement lao a donc accordé une compensation de deux jours de congés : mardi 17 avril et mercredi 18 avril afin de célébrer dignement le Pimay lao 2018, et d’accueillir dignement l’année lunaire de l’ère bouddhique 2561.

La Chine : classée « Premier » parmi les investisseurs au Laos
dernière mise à jour le 30 mars 2018
Depuis plusieurs années les hommes d’affaires chinois investissent et développent le commerce chinois au Laos. Ces hommes d’affaires chinois investissent dans tous les secteurs au Laos. Environ 800 projets d’une valeur de plus de 6 milliards de dollars sont à leur actif. Les cinq secteurs qui suscitent l’intérêt particulier des hommes d’affaires chinois au Laos sont : l’agriculture, le commerce, le tourisme, la construction et l’immobilier. L’investissement des hommes affaires chinois au marais de That Luang (zone économique spécifique) est le plus grand projet chinois au Laos.

Le Premier ministre lao participe aux Sommets GMS-6 et CLV-10 à Hanoi
dernière mise à jour le 30 mars 2018
Une délégation lao de haut niveau, conduite par le Premier ministre de la République Démocratique Populaire Lao, M. Thongloun Sisoulith, participe au 6ème sommet de la sous-région du Mékong (GMS-6) et le 10ème Sommet Cambodge - Laos - Vietnam (CLV-10) qui a lieu du 29 au 31 mars à Hanoï. Placé sous le thème «Valorisation de 25 ans de coopération, de construction d’un GMS intégré, durable et prospère», le GMS-6 marquera le 25ème anniversaire de la coopération GMS et définira les orientations de coopération pour construire une région de prospérité, d'intégration et de développement durable. Le Triangle de développement CLV a été créé en 1999, couvrant les provinces de Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak et Dak Nông (Vietnam) ; Xékong, Attopeu et Saravane (Laos) ; et Stung Treng, Rattanakiri et Mondulkiri (Cambodge). En 2009, les trois pays ont convenu d’ajouter à cette région les provinces vietnamienne de Binh Phuoc, cambodgienne de Kratie et laotienne de Champasak. Leur coopération se concentre sur les domaines de la sécurité, des affaires extérieures, des communications et des transports, de l’industrie, de l’agriculture, du commerce, de l’investissement, et de la protection de l’environnement. Le CLV-10 devra examiner la mise en œuvre du Plan directeur pour le développement socioéconomique du Triangle de développement CLV pour la période 2010-2020 et discuter des orientations de coopération dans le futur, en cherchant notamment à accroître la connectivité économique trilatérale.

Célébration de la Journée internationale de la Francophonie 2018
dernière mise à jour le 30 mars 2018
Des classes bilingues du lycée de Vientiane ont récemment organisé une cérémonie pour célébrer la Journée internationale de la Francophonie 2018. Celle-ci s’est déroulée en présence du représentant du département de l’Education et des sports de la capitale Vientiane, M. Champa Sihachak, de l’Attachée de coopération éducative, universitaire et linguistique, Mme Delphine Derniaux, de la directrice des cours de l’Institut française au Laos, Mme Natalie Lan Yu Shum et des parties concernés. La danse, la lecture de Poème, des chants, du théâtre et de la danse aérobic ont été présentés par les élèves des classes bilingues du Lycée. A cette occasion, la Banque pour le Commerce Extérieur Lao public (BCEL) a fait don de cahiers, parapluies et T-shirts ; l’entreprise Lao Airlines a également distribué des T-shirts et l’ETL a offert les boissons non alcoolisées a l’occasion de cette Journée internationale de la Francophonie. A présent, des hommes d’affaires étrangers viennent investir de plus en plus au Laos. Des investisseurs de plus de 54 pays sont présents au Laos dans divers secteurs.

La grotte de Louang à Oudomxay
dernière mise à jour le 30 mars 2018
La grotte de Louang est un site touristique naturel, qui attire les touristes nationaux et étrangers. Cette grotte de Louang est installée dans le village de Tanongpo du district de La, de la province d’Oudomxay. Ce lieu mesure 1 000m de long, 90m de large et 40m de hauteur. La grotte est entourée de montagnes forestières. Des randonnées pédestres sont organisées pour les touristes afin de pouvoir profiter et admirer les magnifiques paysages montagneux qui entourent la grotte de Louang.

Les réunions des hauts officiels du GMS-6 et CLV-10 commencent à Hanoï
dernière mise à jour le 29 mars 2018
Le 6e Sommet de la sous-région du Grand Mékong (GMS-6) et le 10e Sommet du Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam (CLV-10) ont lieu du 29 au 31 mars à Hanoï. Il s'agit de l'un des trois événements multilatéraux les plus grands qui sont organisés au Vietnam en 2018. Environ 2.000 délégués, dont des dirigeants des pays de la sous-région du Grand Mékong, des représentants d'organisations internationales, des partenaires de développement, de grands groupes dans la région et le monde, sont présents. La réunion de hauts officiels de la sous-région du Grand Mékong et celle du groupe de travail technique du Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam se tiennent le 29 mars, avec la participation de représentants des membres de ces deux mécanismes de coopération. L'organisation du GMS-6 et du CLV-10 à Hanoï continue d'affirmer le rôle croissant du Vietnam sur la scène internationale, ainsi que ses contributions actives aux mécanismes de coopération régionale. C'est une occasion pour les dirigeants d'échanger sur des questions d'intérêt commun, notamment la coopération dans le commerce et l'investissement, la garantie de la sécurité, l'utilisation durable des ressources en eau du Mékong. Ces derniers temps, la coopération GMS a été déployée dans les domaines des communications et des transports, de l'énergie, de l'environnement, de l'agriculture, du tourisme, du commerce et de l'investissement, des ressources humaines. Le Triangle de développement CLV, créé en 1999, couvre les provinces de Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak et Dak Nông (Vietnam); Xékong, Attopeu et Saravane (Laos); et Stung Treng, Rattanakiri et Mondulkiri (Cambodge). En 2009, les trois pays ont convenu d’ajouter à cette région les provinces vietnamienne de Binh Phuoc, cambodgienne de Kratie et laotienne de Champasak. Leur coopération se concentre sur les domaines de la sécurité, des affaires extérieures, des communications et des transports, de l'industrie, de l'agriculture, du commerce, de l'investissement, et de la protection de l'environnement. –VNA

Six millions de touristes au Laos en 2020
dernière mise à jour le 29 mars 2018
Le vice-ministre de l’Information, de la culture et du tourisme, M. Bouangeun Xaphouvong, a annoncé récemment qu’il s’attendait à une augmentation significative du nombre de touristes d’ici 2020. « Le tourisme est déjà un secteur important de l’économie, et on s’attend à la venue d’au moins six millions de touristes au Laos en 2020. La progression exponentielle du nombre de touristes s’est fait ressentir dès l’année 2011 avec deux millions de touristes. Ensuite, elle s’est élevée à trois millions en 2012 et à quatre millions en 2015. Entre 2011 et 2015, plus de 18 millions touristes étrangers ont visité le Laos, ce qui a généré une recette totale de plus de deux milliards de dollars. Le secteur du tourisme est le deuxième secteur en termes de revenus (le premier étant celui de l’énergie et des mines). Le ministère de l’Information, de la culture et du tourisme mettra tout en œuvre pour atteindre les six millions de visiteurs en 2020. Si cet objectif est atteint le montant de nos recettes devrait s’élever à plus de 900 millions de dollars ».

La caserne militaire française de Houayxay
dernière mise à jour le 29 mars 2018
Le site comportant les vestiges d’une ancienne caserne militaire française datant de la guerre d’Indochine, dans le district de Houayxay, province de Bokèo, est aujourd’hui ouvert au public. Construite en 1900, la caserne conserve des bâtiments offrant un intérêt sur cette époque de l’Histoire du Laos, notamment le poste de commandement, les dortoirs des soldats, les cuisines et la prison. Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 08h00 à 16h30.

2018 : Une célébration encore plus grandiose pour la fête du Pimay lao à Luang Prabang
dernière mise à jour le 28 mars 2018
Les autorités de la province de Luang Prabang organiseront une célébration de la fête du Pimay lao encore plus grandiose que les années passées pour lancer l’ouverture de l’Année touristique lao 2018. Les hôtels et les resorts sont déjà prêts à accueillir les touristes. Environ de 4 000-5 000 touristes sont attendus durant cette fête du Pimay Lao 2018 à Luang Prabang. Les activités débuteront à partir du 11 avril et ce, jusqu’au 20 avril 2018. Les diverses distractions durant cette célébration comprendront : une foire, des spectacles, des sports traditionnels, le concours de Nang Sankhane, des festivités culturelles, la cérémonie d’offrandes « le tak bat » ainsi que d’autres différentes manifestations. (photo : vietnam. Vnanet.vn)

En 2018: attirer 50 025 touristes vers la province de Houaphanh
dernière mise à jour le 28 mars 2018
La province de Houaphanh est une province du nord dont le secteur tourisme se développe favorablement. Cette province a pour but la promotion du tourisme afin d’attirer un maximum de touristes nationaux et étrangers. En 2017, 45 055 touristes nationaux et étrangers ont visité la province de Houaphanh générant ainsi un revenu de plus de 31,4 milliards de kip. Le chef du service de l’Information, de la culture et du tourisme de la province de Houaphanh, M. Khamsing Latlavong a annoncé qu’en 2018, 50 025 touristes nationaux et étrangers sont attendus avec une prévision de revenu de 34, 5 milliards de kip pour le service du tourisme provincial. Actuellement, les autorités responsables du tourisme de la province de Houaphanh concentrent leurs efforts dans l’amélioration de la zone des sources d’eau chaude du district de Viengthong, ainsi que dans l’amélioration de la gestion du tourisme et des prestations de service dans le secteur du tourisme, l’amélioration des sites touristiques et le développement du tourisme durable, afin de répondre aux besoins des touristes nationaux et étrangers. Les touristes ont plaisir à découvrir la vie quotidienne des différentes populations ethniques de la province. La plupart des populations de la province de Houaphanh travaille le textile, l’artisanat, la fabrication de costumes traditionnels. Actuellement il existe environ 51 sites naturels, 35 sites culturels et 66 sites historiques…

Vaccinations gratuites pour les enfants du Laos
dernière mise à jour le 28 mars 2018
Le programme national de lutte contre les maladies, sous la direction du Ministère de la santé, avec le soutien de l'UNICEF et de l'Organisation mondiale de la santé a commencé le 26 mars 2018, la campagne de vaccinations gratuites pour les enfants de moins de 5 ans à travers le pays. Cette campagne durera dix jours dans 13 provinces dans tout le pays (soit 90 districts), tous les enfants des moins de 5 ans (soit 460 000 enfants) seront ainsi vaccinés. La campagne de vaccination est une action importante pour la santé des enfants de moins de 5 ans. La première maladie concernée est la poliomyélite, une maladie dangereuse pour les enfants. La poliomyélite, plus couramment appelée « polio », est un virus qui affecte principalement les jeunes enfants et conduit à la paralysie permanente, selon l'OMS. Il n'existe pas de traitement et la maladie peut être évitée uniquement par vaccination. Le virus responsable de cette maladie très contagieuse attaque le système nerveux central et peut provoquer en quelques heures, dans environ un cas sur 200, une paralysie définitive. La polio a été une cause importante d'invalidité dans le monde. Ce virus, qui provoque le décès dans 5 à 10% des cas de paralysies, entre dans l'organisme par la bouche puis se développe dans les intestins. Il peut ensuite gagner la moelle épinière ou le tronc cérébral et provoquer des lésions irréparables. Toutefois, dans de nombreux cas, la maladie reste asymptomatique ou ne génère que des symptômes bénins. Toutefois, la personne atteinte de la poliomyélite ne risque en aucun cas de transmettre la maladie à son entourage car elle ne se transmet pas de personne à personne.

La chasse aux faunes en réserve à Khammouane toujours à éradiquer
dernière mise à jour le 27 mars 2018
Durant les trois premiers mois de l’année 2018, la police responsable du contrôle du service de contrôle des forêts de la province de Khammouane ont suivi et ont contrôlé le commerce des animaux en réserves, avec l’aide des autorités locales. 337 animaux en réserve (plus de 200 kilos) ont été saisis sur petits marchés le long de la route N°13 de la province de Khammouane. (photo : Pong)

L’Aéroport de Nongkhang du district de Xamneua stimulera l’économie de la province de Houaphanh
dernière mise à jour le 27 mars 2018
La société de développement agricole de Hoang Anh Gia Lai d’Attopeu, responsable de la construction de l’aéroport de Nongkhang du district de Xamneua de la province de Houaphanh continuera la construction de cet aéroport à la fin de ce mois après une suspension depuis 2015 par manque de budget. Le vice-Premier ministre de la RDP Lao, M. Bounthong Chimany et sa délégation ont récemment suivi l’avancement du projet de construction de cet aéroport. Cet aéroport a bénéficié d’un investissement de 74 millions de dollars et sa construction a débuté depuis 2013.

Exposition de marchandises à Bokèo
dernière mise à jour le 27 mars 2018
La province de Bokèo a organisé du 20 au 30 mars une exposition de produits artisanaux, agricoles, et industriels. Le chef du service de l’inductrice et du commerce de la province de Bokèo, Mme Phouangphane Phoumsavanh a déclaré que la participation des exposants à cette exposition étaient satisfaisante. Les provinces de Houaphanh, de Luang namtha, de Xiengkhouang, de Luang Prabang, de Xayaboury, de la capitale Vientiane, de Bokèo (hôte) et des pays voisins tels que la Thaïlande, la Chine, et le Vietnam, soit 295 boutiques ont contribué au succès de cet évènement. Cette exposition est destinée à soutenir la promotion de la production des marchandises de ces provinces. En particulier les produits artisanaux, agricoles et autres produits ODOP (un district, un produit). Le produit ODOP est un gage de bonne qualité, de solidité et bon marché. C’est un produit important qui génère des revenus et permet d’améliorer la vie quotidienne des populations lao.

Neuf disciplines aux 19eme Jeux universitaires de l'ASEAN au Myanmar
dernière mise à jour le 27 mars 2018
Le président de la fédération des sports de l’Université nationale lao, M. Somsy Gnophanxay a déclaré que Laos enverra neuf disciplines de sports pour participer aux 19e Jeux universitaires de l’ASEAN ou «AUG : Asean University Game 19th » qui se dérouleront à la fin de cette année au Myanmar. Ces disciplines se composeront des sports suivants : le football, l’athlétisme, le wushu, le golf, le badminton, la pétanque, le kator, l’arc et le vovinam. Les Jeux universitaires de l’ASEAN (ASEAN University Game-AUG) sont des jeux de auxquels participent les universités de l’Asie du Sud-est. Les participants à ces jeux se composent de 11 pays de Brunei, Cambodge, Indonésie, Malaisie, Singapour, Vietnam, Laos, Philippines, Timor, Thaïlande et Myanmar.

Boun Phavet
dernière mise à jour le 26 mars 2018
Entre février et avril Jusqu’au nouvel an lao, les pagodes célèbreront la fête du "Phavet". Pendant 3 jours, les bonzes lisent à tour de rôle un passage de la vie de "Phavet" A partir du mois de février jusqu’au nouvel an lao en avril, chaque pagode de l’ensemble du pays célèbre successivement la fête annuelle religieuse "Phavet". Quinze jours avant la fête, le supérieur des bonzes de la pagode et le chef religieux du village établissent un programme de la fête et fixent le nombre de "Kan" (offrandes) qui seront données aux bonzes pendant la cérémonie. Les participants offrent en général une noix de coco dont la partie inférieure est taillée en un cône surmonté d’un cierge en cire d’abeille, duquel sont suspendus des billets de banque, des cahiers, des feuilles de papier, des crayons, des mouchoirs, tout objet usuel, des fruits, des gâteaux et encore bien d’autres choses. Les bonzes se partagent les passages de la vie de Phavet, qui seront lus au cours de la cérémonie. Le supérieur des bonzes organise également un tirage au sort des villageois, qui joueront les diverses scènes de la vie de "Phavet". Les bonzes et bonzillons des villages voisins sont invités à la cérémonie. La veille de la fête, les villageois préparent surtout des plats de viande, de poissons et le traditionnel "Khao Poune", pour accueillir les visiteurs. D’autres vont à la pagode tirer au sort un papier, qui correspond à un passage de la vie de "Phavet", afin de savoir ce que l’avenir lui réserve. "Chaque année, pendant la fête, nous allons à la pagode pour connaître notre avenir. Si on tire le papier correspondant à la période de "Thassaphone", notre avenir sera excellent. Il s’agit de la période où Mme Phoutsady, mère de Phavet reçoit la bénédiction de Pha Inh (dieu du paradis)" a expliqué le vénérable de la pagode de Houmbèng, dans l’arrondissement de Naxaythong à Vientiane.En général, la fête dure trois jours. Dès l’aube du premier jour, les villageois se rassemblent dans leur pagode, au son du tambour, et apportent les offrandes pour le repas matinal des bonzes. Le bonze supérieur désigne ensuite les premiers moines, qui liront chacun leur tour, un passage de la vie de "Phavet", inscrite sur des vieilles feuilles de latanier. Régulièrement, chaque passage devra être lu par un bonze différent et chaque lecture sera suivie du don d’un "Kan" (une offrande). Les dons les plus importants sont appelés "Kong Hot, Kong Bouad et Kong Atha" et sont offerts à la pagode en général dès le premier jour de la fête. Au cours de l’après-midi du deuxième jour, une procession appelée "Kanlone" (offrande surprise) se dirige vers la pagode. On signale l’arrivée du cortège au son des tambours et parfois en tirant quelques coups du fusil. Les participants du cortège s’avancent en dansant, chantant, accompagnés de tambours et de gongs. Des paniers de bambou tressé, contenant des offrandes et auxquels on accroche d’autres petits cadeaux comme des crayons, des cahiers, des cigarettes, ou des billets de banque, sont ensuite remis aux bonzes. Le troisième jour au matin, les fidèles participent à la cérémonie de "Tak Bat" à la pagode. L’après-midi, une nouvelle procession est organisée. Les participants munis de gongs, de cymbales et de tambours passent de maisons en maisons pour récolter les dernières offrandes, qu’ils remettront aux bonzes à la pagode.

La citrouille : une plante potagère très prisée par les agriculteurs de l’arrondissement de Xaysettha
dernière mise à jour le 26 mars 2018
La culture de la citrouille, un légume de la famille des cucurbitacées, commence peu à peu à intéresser de nombreux agriculteurs de l’arrondissement de Xaysettha de la capitale Vientiane, qui se lancent dans une production intensive abandonnant la culture de l’oignon ou du concombre. La raison de cet engouement vient du fait que c’est une plante facile à cultiver, demandant peu d’investissements et qui en plus, est d’un très bon rapport. La culture de la citrouille dans l’arrondissement de Xaysettha a commencé en 2009 à l’initiative d’un petit maraîcher du village de Xiengda. Elle a vite fait tache d’huile et on constate à l’heure actuelle dans cette zone, qu’il n’y a pratiquement que des plantations de citrouilles. « J’étais le premier agriculteur en 2009 dans l’arrondissement de Xaysettha, à planter la citrouille. C’est une culture très facile qui demande peu d’investissements, qui ne nécessite pas d’arrosages fréquents et surtout qui se vent très bien au Laos. En moyenne, 12 kilos de petites citrouilles sont au prix de 35 000 kip, mais en début de saison ces 12 kilos peuvent atteindre 70 000 voire 80 000 kip. J’importe la semence en boite de Thaïlande, que j’achète à 250 baths l’unité. Je n’ai aucun problème pour écouler les produits de ma récolte. Je ne me dérange même pas puisque la plupart des commerçants viennent s’approvisionner directement dans mon jardin. Je plante la citrouille sur une superficie de plus d’un hectare. Chaque jour, je récolte environ de 240 kilos de petites citrouilles. Cela ne demande pas trop de travail. Il faut tout d’abord préparer le terrain en le labourant, creuser des trous d’environ un mètre de diamètre, y semer les graines (trois graines par trou) et arroser matins et soirs pendant trois à cinq jours. Dès que la tige apparaît, il ne faut arroser que tous les trois jours. Au bout de deux semaines, en général, je mets un peu d’engrais chimique et après quatre semaines, j’ajoute des engrais animaliers à base de déchets de poulet ou de buffle pour accélérer le processus de développement de la plante. Très rapidement vont apparaître fleurs et petits fruits. Ce n’est qu’au terme de 70 jours après la plantation, que la récolte pourra se faire. Avant de me lancer dans cette culture je produisais des choux chinois et des concombres, mais en raison de la concurrence, les prix variaient sans arrêt, alors j’ai tenté la citrouille. Ma production est très saine parce que je n’utilise pas d’insecticides. Et pour conclure, je gagne mieux ma vie, j’arrive à me faire en pleine saison plus de 10 millions de kip par mois », a déclaré l’un des producteurs de citrouille du village de Xiengda, arrondissement de Xaysettha, M. Lom Pangna.

La police lao et vietnamienne arrête un grand groupe de trafiquant de drogue dans la province de Saravane
dernière mise à jour le 23 mars 2018
Depuis le 20 mars dernier, à la douane internationale de Lalay dans le district de Samouay de la province de Saravane, la police lao en coopération avec la police vietnamienne, ont procédé à l’arrestation d’un grand groupe trafiquants de drogue. 5 trafiquants ont été interpellés avec plus de 50 000 doses de yabas, un kilo de cocaïne, un fusil, deux véhicules. Une enquête a été ouverte afin de poursuivre les autres trafiquants faisant partie du groupe.

Aide du Japon pour l’éduction dans sept provinces du Laos
dernière mise à jour le 23 mars 2018
Le gouvernement du Japon a fait don d’une somme de 627 037 dollars ou 5,1milliards de kip à la RDP lao, pour la construction d’écoles dans sept provinces, Savannakhet, Khammouane, Vientiane, Xayaboury, Saravane, Champassak et Oudomxay. La cérémonie de signature pour la remise de ce don a été organisée le 19 mars dernier à Vientiane, en présence de l’ambassadeur du Japon au Laos, S.E.Takeshi Hikihara, de la ministre de l’Education et des sports, Mme Sèngdeuane Lachanthaboune, des représentants du service de l’Education et des sports des sept provinces, ainsi que les autorités concernées. Mme Sèngdeuane Lachanthaboune a remercié le gouvernement du Japon pour la remise de ce don. La construction des écoles de ces sept provinces est d’une très grande importance pour améliorer la qualité de l’éducation en générale, tout particulièrement l’éducation rurale et développer l’éducation au Laos. Ces projets contribuent à la création de ressources humaines lao, à améliorer les connaissances et les compétences des élèves lao afin de contribuer au développement socio-économique du pays.

Le développement du tourisme à Xékong
dernière mise à jour le 23 mars 2018
M. Khampheuy Boudavieng, gouverneur de la province de Xékong, a déclaré que de 2018 à 2020, environ de 80 000 visiteurs nationaux et étrangers sont attendus dans la province de Xékong avec un revenu d’environ 16,5 millions de dollars pour le service du tourisme provincial. En 2017, environ 38 429 visiteurs nationaux et étrangers ont visité la province de Xékong générant un revenu de plus de 7,6 millions de dollars. Actuellement il existe environ 37 sites (19 sites naturels, 6 sites culturels, 9 sites historiques, et trois sites touristiques agricoles). La province de Xékong a démarré son travail sur le développement et l’amélioration de quatre sites de tourismes importants afin d’inciter les touristes à visiter la province de Xékong. Les sites concernés sont : Les cascades de Fèd, de Faimay, de Houakhone et la grotte Ongkèo… La province de Xékong est l’une des zones les plus reculées du pays. Elle partage sa frontière orientale avec le Vietnam et s’étend jusqu’à l’est du plateau des Bolovens. La rivière Xékong (Sékong) coupe la province en deux, d’un coté vous trouverez les falaises à pics du plateau de Dakchung et de l’autre, le massif escarpé de la réserve de Xésap (Zone nationale protégée) qui culmine à plus de 1000 mètres d’altitude. Cette région sauvage est l’une des moins visitées du pays, principalement en raison de son manque d’infrastructures et d’hébergements.

Forum des carrières francophones et table ronde
dernière mise à jour le 23 mars 2018
Dans le cadre de la semaine de la langue française et de la Francophonie 2018, la coopération française (service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, l’institut français du Laos, Espace Campus France), l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et le pôle francophone se sont récemment associés à l’Université nationale du Laos (UNL) pour organiser une journée sur le thème « le français, un atout pour mon avenir ». Cette journée s’inscrit dans le projet de « renforcement de l’insertion professionnelle des diplômes par le dialogue université –entreprise » lancé le mois dernier par l’UNL avec le soutien de l’AUF. Plus de 30 étudiants et lycée ont participé à cette journée qui s’est déroulée en présence de M. Khamphay Sisavanh, vice-ministre de l’Education et des sports, de Mme Claudine Ledoux, ambassadrice de France au Laos, de M. Somsy Gnorphanxay, président de l’UNL et de Mme Julie El Moutaoukil Rousseau, responsable de l’Antenne AUF de Vientiane.

La grotte de Chom-ong, un des sites touristiques prisés du district de Xay
dernière mise à jour le 22 mars 2018
La province d’Oudomxay, est une des provinces septentrionales du Laos. Elle constitue un carrefour économique pour la région du nord du pays. Cette province compte plusieurs sites touristiques culturels, historiques et naturels. La grotte de Chom-ong est un des sites touristiques naturels de cette province, prisés par les touristes lao et étrangers soucieux de contempler les beaux paysages du nord du pays et de se promener dans la nature locale. Située à 45 kilomètres de l’ouest du chef lieu de la province, la grotte a un couloir de 16 kilomètres de long et de 15 à 50 mètres de large. Sa hauteur varie entre 25 et100 mètres. A l’intérieur de la grotte, les visiteurs pourront découvrir de multiples stalagmites et stalactites pourvus de cristaux qui scintillant à la lumière de la lampe électrique. D’accès facile, la grotte possède aussi une nappe d’eau cristalline qui y coule. Parfois, les visiteurs pourront apercevoir des chauves-souris qui y entrent et sortent régulièrement. De ce fait, les habitants des lieux l’ont nommée « La grotte aux chauves-souris ». Il faut rappeler que pour y arriver, les visiteurs mettront plus d’une heure à pied. Le trekking en vaut la peine ; il permet aux visiteurs de voir de beaux paysages, d’entendre les chants de la nature, des cigales, des oiseaux et autres animaux sauvages.

Le centre de production d’alevins de la Nam Houm
dernière mise à jour le 22 mars 2018
Le centre de production d’alevins de la Nam Houm est le fruit de la coopération lao-hongroise. Créé en 2013, le centre de production d’alevins, essentiellement du tilapia (appelé au Laos, Pa nine), est aujourd’hui en mesure de produire de 200 000 à 300 000 alevins de tilapia par semaine. Le centre permet ainsi de fournir les pisciculteurs locaux lesquels ensemencent leurs bassins, leurs étangs ou leurs cages en milieu naturel de ces petits poissons. Le tilapia est l’une des plus importantes espèces élevées actuellement dans les eaux douces tropicales et subtropicales. Son élevage se fait toute l’année, en circuit ouvert ou fermé dans plusieurs régions du monde. Sa croissance rapide et son adaptation à des écosystèmes variés de même que sa chair savoureuse font de lui un excellent candidat pour l’aquaculture. Le tilapia est produit dans plus de 75 pays, les plus grands producteurs étant la Chine, la Thaïlande, les Philippines, l’Indonésie, Taïwan, l’Égypte, la Colombie, Cuba, le Mexique et Israël

Le marché de nuit Savan ouvrira avant le Pimay lao
dernière mise à jour le 22 mars 2018
Le marché de nuit Savan sera un des sites touristiques, attractif pour les touristes lao et étrangers au centre-ville de la province de Savannakhet. Le projet de construction du marché de nuit Savan a obtenu un fond de construction de la part du gouvernement japonais. La construction de ce marché a été achevée à 100% ce mois-ci. Ce marche comprend des bâtiments, des stands, un Parking, des toilettes et autres…. Mme NalongSoulignavongsa, représentante du service des Travaux publics et des transports de la province de Savannakhet a déclaré : ‘‘Le marché de nuit Savan sera un des sites touristiques attractif pour touristes lao et étrangers, nous allons ouvrir ce marché avant le Pimay Lao. Les produits mis en vente dans ce marché, seront : des vetements, des produits locaux, des plats, des produits artisanaux et autres….’’,

Plus de 75 % des éléphants du Laos vivent dans la province de Xayaboury
dernière mise à jour le 22 mars 2018
La province de Xayaboury, située au nord du Laos, compte 11 districts peuplés de 400 000 habitants. Huit ethnies cohabitent sur l’ensemble de la province et chacune a conservé son mode vie et ses traditions ancestrales. Les ethnies riveraines de la Nam Houng et de la Nam Phieng, deux affluents du Mékong, vivent pour la plupart dans des maisons sur pilotis. L’agriculture et l’élevage sont les activités principales de la population. Bien que Xayaboury dispose de moins d’infrastructures touristiques par rapport aux autres provinces, elle accueille de nombreux touristes grâce à la diversité ethnique de sa population et à la beauté de sa nature. Son paysage accidenté et ses forêts densément boisées en font un paradis pour les éco touristes. Des forêts naturelles de tecks couvrent une grande partie de cette région. Xayaboury est connue pour sa production de coton, d’arachides, de sésame, de maïs et d’oranges. En outre, la province est renommée pour organiser chaque année au mois de février, le festival des éléphants. Plus de 75 % des éléphants du Laos vivent dans la province de Xayaboury.

« Le son du Khène lao » - validé en tant que patrimoine mondial par L’UNESCO
dernière mise à jour le 21 mars 2018
L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a récemment organisée au Bureau de l’UNESCO de la France une cérémonie officielle de remise de certificat validant le son du Khène en tant que le patrimoine mondial Ce certificat a été remis en présence de la doyenne de l’UNESCO, Mme Audrey Azoulay et le vice-Premier ministre de la RDP Lao, M. Sonexay Siphandone ainsi que le ministre de l’Information, de la culture et du tourisme lao, le Prof. Bosèngkham Vongdara. Toutes les parties concernées ont également participé à cet événement.

Journée mondiale du bois à Vientiane
dernière mise à jour le 21 mars 2018
Le ministre de l’Agriculture et des forêts, Dr Lien Thikèo, a déclaré récemment lors d’une conférence de presse que le Laos en collaboration avec le Cambodge, le Myanmar et la région autonome du Guangxi en Chine organisera du 29 au 31 mars au centre Lao-ITECC à Vientiane la journée mondiale du bois dont le thème sera « le bois a une vie ». La Journée mondiale du bois est célébrée le 21 mars de chaque année. Plus de 40 pays du monde participeront à cette activité afin de souligner l'importance du rôle du bois et des forêts dans le développement socio-économique, l'enrichissement de l'environnement et le maintien de l'équilibre du climat mondial. Divers autres d'événements auront également lieu, tels que l'exposition de produits en bois de chaque pays participant, combinaisons de pamplemousses avec des lanternes, vermicelles, instruments de musique indigènes, artisanat en bois et autres.

7e festival de la gastronomie européenne
dernière mise à jour le 21 mars 2018
Le 7e Festival de la gastronomie européenne aura lieu le 24 mars prochain au Palais National de la Culture à Vientiane. Ce festival vise à renforcer la connaissance de l’histoire alimentaire européenne. Le festival sera ouvert au public de 10.00h à 23.00 h au palais national de la culture. L’ambassadeur de l’Union européenne au Laos (UE), S.E. Leo Faber a déclaré le 19 mars dernier lors d’une conférence de presse à Vientiane que ce 7e Festival de la gastronomie européenne est destiné à promouvoir la coopération sur la culture de l’Union Européenne à Vientiane. Plus de 35 boutiques alimentaires des pays membres de l’Union Européenne présenteront des produits phares en provenance d’Europe.

Les sportifs de Xiengkhouang sont prêts pour les 11e Jeux nationaux 2018
dernière mise à jour le 21 mars 2018
La province de Xiengkhouang sera l’hôte des 11e Jeux nationaux du 11 au 21 novembre 2018, sous l’emblème de l’hirondelle et de l’illustre plaine des Jarres. Le chef du service de l’Education et des sports de la province de Xiengkhouang, le comité responsable de l’organisation des 11e Jeux nationaux à Xiengkhouang, M. Thongphiou Sipanya a annoncé que 705 sportifs (dont 274 sportifs féminins) dans 28 disciplines seront sélectionnés pour ces 11e Jeux nationaux à Xiengkhouang, avec l’espoir de remporter la victoire durant ces 11e Jeux. La province de Xiengkhouang est une province du nord très active en termes de compétitions sportives à travers le pays. Elle a remporté quatre médailles d’or, sept médailles d’argent et neuf médailles de bronze, lors des 9e Jeux nationaux à Luang Prabang en 2011. Et elle a remporté avec neuf médailles d’or, 17 d’argent et 22 de bronze dans les 10e Jeux nationaux à Oudomxay en 2014.

Artisanat lao
dernière mise à jour le 20 mars 2018
Le textile : De nombreux éléments de la culture lao se retrouvent intégrés dans tissages traditionnels, qui sont le plus souvent tissés main, en soie ou en coton de production locale. Beaucoup de ces motifs préfigurent des thèmes religieux ou spirituels. Au premier coup d’œil, les décorations semblent modernes et abstraits mais à y regarder de plus près, on peut y déceler des symboles millénaires : des diamants tantriques qui protègent des esprits malfaisants, des chimères et animaux légendaires tels le lion-éléphant ou le Naga, qui confèrent une signification mystique au labeur des fiers artisans lao. La majorité des femmes lao portent encore quotidiennement la jupe traditionnelle, le sinh. Les jupes avec des motifs plus élaborés, surtout celles en soie, sont réservées pour de grandes occasions comme les festivals ou les cérémonies religieuses. Le bois : Les plus anciens prototypes d’outils en bois trouvés au Laos sont des bâtons sculptés, découverts dans la province de Champassak dans le sud. On trouve aussi des gourdes, des masques rituels et des idoles dans les provinces de Luang Namtha et de Bokèo dans le nord du pays. De nombreux ustensiles de cuisine en bois sculpté, certains pièges à animaux et bien des métiers à tisser sont encore utilisés quotidiennement, et n’ont guère changés depuis des siècles. Les forêts du Laos regorgent de bois précieux comme le teck, le bois de rose, ou encore le bois tigré, blond et zébré de noir. Vous trouverez meubles et produits artisanaux étonnants faits à partir de ces essences-là. Le papier Saa : Le papier Saa est réalisé à partir d’écore de mûrier. Il est confectionné à la main et requiert beaucoup de travail. La pulpe est extraite du bois à l’aide d’un pilon et puis trempée dans l’eau. Elle est ensuite passée sur un tamis afin de drainer l’eau. Après avoir séchée en plus plein air, cette pulpe deviendra une mince feuille de papier Saa de couleur blanc cassé et texture rêche.

Les concombres font le bonheur de la famille Singsomphou
dernière mise à jour le 20 mars 2018
La famille de M. Sy Singsomphou du village de Xiengda, est une des familles exemplaires de l’arrondissement de Xaysettha, en matière de culture maraichère. En effet, la vente de la production de légumes de saison comme les concombres, les citrouilles, les choux chinois et les piments, rapporte à la famille un revenu mensuel de 10 millions de kips. M. Sy Singsomphou s’est lancé dans la culture de légumes après avoir terminé ses études à l’école de l’Agriculture et des forêts du village de Dongkhamxang dans l’arrondissement de Hadxayfong. « Actuellement, je suis en pleine récolte de concombres, a-t-il raconté. Ma plantation de 2000 mètres carrés produit environ 700 kilos de concombres par récolte. Je les revends 25 000 kips les 12 kilos. Cette plantation, semences, engrais biologiques et outillages compris a nécessité un investissement de 2,5 millions de kips. Cette année la récolte me semble bonne et devrait me rapporter au minimum sept millions de kips. Le concombre produit trois fois dans l’année : janvier (saison sèche), mai et septembre (saison des pluies). J’utilise des semences traditionnelles. Je cultive les légumes selon les saisons. Les mois les plus froids je cultive des choux chinois, des citrouilles et des piments. » Les revenus tirés de ces 12 années d’exploitant agricole ont permis M. Sy Singsomphou de construire une maison d’un étage et de l’équiper confortablement et d’acheter une voiture neuve. « Le matin, j’irrigue mes plantations, a-t-il ajouté. Je termine ce travail dans l’après-midi et ensuite je fais une sieste dans ma cabane de jardin. Je trouve que ce métier me laisse assez de temps libre. Bien sûr, il faut aussi s’occuper de la vente des produits mais c’est moins difficile qu’auparavant car les commerçants viennent directement acheter à la plantation. Dans l’avenir, je projette de me lancer dans l’élevage de poissons et de poules pondeuses » Xiengda est aussi appelé Ban Maktèng (village du concombre), par les locaux. Une cinquantaine de familles y cultive traditionnellement la cucurbitacée sur plus de 20 hectares. Les étudiants en agronomie viennent dans cette région pour y observer les méthodes d’agriculture.

Visite de la cascade de Houay Séngkong à Savannakhet
dernière mise à jour le 20 mars 2018
La province de Savannakhet est une province centrale qui regorge de sites naturels, de culturels et historiques. Ces sites rendent la province très attractive pour les touristes. En particulier la cascade de Houay Séngkong qui est un magnifique lieu, tranquille et paisible. Ce site est favorable pour organiser des pique-niques, des baignades et des promenades dans la nature. Cette cascade se trouve dans le village de Dongsan du district d’Atsaphone de la province de Savannakhet. Les eaux de la cascade de Houay Séngkong sont claires et limpides, elles glissent lentement le long de la pierre, le climat y est doux et agréable grâce aux arbres qui l’entoure. Des touristes locaux et étrangers s’y rendent toute l’année à toutes les saisons pour nager et se promener dans la nature.

Les besoins nationaux en électricité augmentent de 15% par an
dernière mise à jour le 20 mars 2018
Au Laos, la consommation d’électricité augmente de 15 % par an, tandis que la production progresse d’environ 19 % par an. Le gouvernement estime que d’ici la fin de cette année 80% des familles du pays auront accès à l’électricité et 90 % en 2020. Ces dernières années, le gouvernement et Electricité du Laos ont beaucoup investi pour renforcer les réseaux électriques du nord au sud, en particulier dans les zones éloignées, en vue d’offrir l’électricité au plus grand nombre. Les revenus tirés de la production des barrages jouent maintenant un rôle important dans le développement socio-économique du Laos. C’est ainsi que le barrage Nam Tham 2, par exemple, qui se trouve entre les provinces de Khammouane et de Borikhamxay, assure à l’Etat un revenu de 80 millions de dollars par an, en même temps qu’il offre de nombreuses possibilités aux habitants de la région.

Le Laos et l'Australie conviennent d'élargir leur coopération
dernière mise à jour le 19 mars 2018
Le Premier ministre de la RDP Lao, M. Thongloun Sisoulith et son homologue australien, Malcolm Turnbull, ont convenu samedi d'élargir la coopération entre les deux pays dans divers domaines, a indiqué le ministère des Affaires étrangères du Laos. Les deux premiers ministres ont eu des entretiens bilatéraux lors de la visite de M. Thongloun en Australie afin de participer au Sommet spécial ASEAN-Australie, qui s'est tenu à Sydney les 17 et 18 mars. Les dirigeants du gouvernement ont convenu d'élargir la coopération entre leurs deux pays dans un large éventail de domaines tels que l'agriculture, les travaux publics et les transports, la finance et les droits de l'homme, a indiqué le ministère lao dans un communiqué de presse. Les investissements des entreprises australiennes au Laos ont atteint 135 millions de dollars, se classant au 15ème rang parmi 53 pays investissant au Laos. L'Australie investit dans les services bancaires, miniers et services miniers, selon l'ambassade d'Australie au Laos. La Chambre de commerce australienne au Laos a été créée en 2005 et a été la première chambre de commerce internationale au Laos. Son mandat est de travailler avec son homologue lao pour promouvoir le commerce et l'investissement entre les deux pays. L'Australie et le Laos font partie de l'Accord de libre-échange ASEAN-Australie-Nouvelle-Zélande (AANZFTA), entré en vigueur le 1er janvier 2010 en Australie et le 1er janvier 2011 au Laos. Dans le cadre des efforts visant à soutenir la croissance de l'économie lao, l'Australie a, depuis juillet 2003, accordé un accès sans taxes et sans quota pour les produits lao exportés vers l'Australie, selon l'ambassade. Les hommes d'affaires lao ont déclaré qu'ils cherchaient des opportunités de partenariats avec leurs homologues australiens pour la production de marchandises agricoles destinées au marché chinois. Le vice-président de la Chambre nationale de commerce et d'industrie du Laos, M. Daovone Phachanthavong, a déclaré que l'Australie possède un haut niveau d'expertise dans l'agro-industrie. Le ministre des Affaires étrangères lao a déclaré que le Premier ministre Thongloun et le Premier ministre Turnbull ont hautement apprécié les relations amicales et la bonne coopération entre leurs deux pays, qui ont été renforcées au cours des 66 dernières années depuis l'établissement des relations diplomatiques. L'année dernière, les deux pays ont organisé diverses activités pour marquer le 65e anniversaire de leurs relations diplomatiques. Les liens de longue date entre le Laos et l'Australie ont été étayés par des liens économiques, des liens communautaires et la coopération au développement. Selon l'ambassade d'Australie, plus de 12 000 personnes de la communauté australienne se considèrent comme ayant une ascendance lao et près de 10 000 sont nées au Laos. Par l'intermédiaire du Premier ministre Turnbull, M. Thongloun a exprimé sa profonde gratitude au gouvernement et aux peuples australiens pour le précieux soutien et l'aide qu'ils ont apportés au Laos ces dernières années. L'Australie a étendu son aide au développement du Laos dans divers domaines, notamment l'éducation, le développement des ressources humaines et le déminage des munitions non explosées (UXO) qui ont été larguées au Laos pendant la guerre d'Indochine. Le gouvernement de l'Australie a également fourni des bourses d'études pour les fonctionnaires et les étudiants lao, leur permettant de suivre des cursus dans les universités australiennes chaque année. Le ministère lao a déclaré que l'aide australienne a grandement contribué au développement social et économique du Laos.

Le ministère de de l’Information, de la culture et du tourisme et l’OIF renforcent leur coopération
dernière mise à jour le 19 mars 2018
Au ministère de de l’Information, de la culture et du tourisme, le vice-ministre de l’Information, de la culture et du tourisme, M. Savankhone Razmountry a récemment accueilli l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), M. Adama Ouane et sa délégation durant leur visite de travail au Laos les 14 et 15 mars derniers afin de discuter de la coopération entre le Laos et l’OIF. A cette occasion, le vice-ministre de l’Information, de la culture et du tourisme, M. Savankhone Razmountry a félicité M. Adama Ouane pour sa visite et le travail effectue par l’OIF. Cette visite représente une importance majeure pour le renforcement de coopération d’Amitié, particulièrement le renforcement de la coopération entre le ministère de de l’Information, de la culture et du tourisme et l’OIF. M. Adama Ouane a dit que l’OIF continuera à promouvoir la coopération entre l’OIF et la RDP Lao.

2e Festivals de Café Lao à Vientiane
dernière mise à jour le 19 mars 2018
ALe 2e Festivals de Café lao ou Lao Coffee Festival II 2018 seront organisés du 6 au 8 avril prochains au Parc Chao Anouvong à Vientiane. Le représentant de l’Association de café lao ou Lao Coffee Association, M. Sisouphon Sihalath a dit que Lao Coffee Festival II 2018 est destiné à la promotion de la production de café, de la plantation de café et de la qualité de café pour l’exportation. Faire connaitre le café lao dans le monde est nécessaire et saisir des opportunités pour améliorer les méthodes d’approche afin de permettre aux hommes d’affaires du café lao de coopérer avec les hommes d’affaires du café à l’étranger dans le but d’ouvrir et renforcer le marché du café lao à l’étranger. Un concours de compétence de torréfaction de café sera organisé ainsi que diverses autres activités durant ce festival.

Amélioration du secteur de la santé
dernière mise à jour le 16 mars 2018
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de fournir 20 milliards de kips, soit 2,4 millions de dollars pour renforcer le secteur de la santé, notamment la santé maternelle et infantile. Un plan de travail pour 2018 qui a été signé le 12 mars dernier à Vientiane par le ministre de la Santé, le vice-Professeur. Dr Bounkong Syhavong et la représentante de l'OMS au Laos, Dr Juliet Fleischl, comprend les domaines de la surveillance, de la prévention des maladies infectieuses et de la vaccination. Ce soutien servira à améliorer et développer les systèmes de santé dans le pays pour 2018. L'objectif principal de cette aide est de soutenir les efforts d’amélioration dans ce domaine du gouvernement et de contribuer au développement du secteur de la santé.

Un fils tue son père pour 50 000 kips
dernière mise à jour le 16 mars 2018
Récemment dans l’arrondissement de Xaythany de la capitale Vientiane, un fils tue son père a coups de couteau. Sèngdaophet âgé de 24 ans, réclame 50 000 kips à sa mère. Celle-ci refuse, sachant que cet argent est destiné à s’acheter de la drogue. Le fils et la mère se disputent, en viennent aux mains, quand le père M. Khamsène intervient, le fils attrape un couteau de 20 cm et le plante dans le ventre du père. Ce coup sera mortel pour le père.

Le Championnat U-16 ans de l’ASEAN 2018 à Vientiane
dernière mise à jour le 16 mars 2018
La sélection féminine nationale de football des moins de 16 ans a commencé son entraînement dans les divers stades et centres de sport de Vientiane, en vue de sa participation au championnat de football féminin de l'ASEAN 2018 des moins de 16 ans (ou AFF U-16 Girls’ Championship 2018), qui se déroulera le 1er au 13 mai prochain en Indonésie. L'équipe lao fera partie du groupe B, qui compteront également les équipes de Thaïlande, de Cambodge et d’Indonésie (hôte). Le groupe A se composera des équipes de Singapour, des Philippines, de Malaisie, de Vietnam et de Myanmar.

Cambodge – Laos – Vietnam : bilan de la lutte contre le trafic d'êtres humains en 2017
dernière mise à jour le 15 mars 2018
La police du Vietnam a empêché une dizaine de cas de traite humaine dans le cadre de l'opération de lutte contre le trafic d'êtres humains des pays CLV (Cambodge - Laos - Vietnam) en 2017. Cette information a été annoncée lors d'une conférence organisée le 14 mars dans la province méridionale laotienne de Champassak pour dresser le bilan de cette opération. Les participants ont analysé les évolutions complexes de ce fléau social dans le monde comme dans la région, de nouvelles astuces et méthodes de travail des groupes criminels qui cherchent à profiter des relations étroites entre les pays CLV et de leurs politiques d'ouverture et d'intégration économique internationale. Ils ont également indiqué des faiblesses comme l’insuffisance dans le partage d’informations et les lacunes dans la gestion des frontières des trois pays. Les participants ont convenu d’organiser une opération de lutte contre le trafic d'êtres humains en 2018 dont la conférence bilan sera organisée au Vietnam. L'opération de 2018 se concentrera sur la sensibilisation à des astuces et méthodes de travail des groupes criminels, ainsi que des mesures de prévention et de lutte contre le trafic d'êtres humains. Les CLV renforceront leur coopération dans les enquêtes, la libération et le rapatriement des victimes... VNA/CVN

Réussite d’une entreprise agricole familiale
dernière mise à jour le 15 mars 2018
La famille de M. Kèochansy, qui réside dans le village de Namom, arrondissement de Xaythany, à Vientiane, est un modèle pour les autres familles. En quelques années, elle est devenue autonome financièrement grâce à ces deux activités, dans lesquelles elle s’est lancée après qu’une inondation eut complètement détruit sa rizière. « L’entreprise de ma famille s’est développée progressivement grâce à l’élevage de poulets et à la culture de légumes biologiques, affirme avec fierté M. Bounthala Kèochansy. Nous élevons aujourd’hui près de 600 poules pour la ponte et nous collectons plus 500 œufs par jour. Leur vente nous rapporte 450 000 kips par jour. La vente de nos poulets, élevés exclusivement avec des produits naturels, nous rapporte environ trois millions de kips par mois et celle de nos légumes biologiques entre un et deux millions de kips par mois. Il nous a fallu deux ans pour rembourser nos emprunts, après quoi nous avons pu vivre de nos revenus. Aujourd’hui nous ne manquons de rien. Mes enfants sont scolarisés et nous possédons une voiture et une motocyclette. » Selon M. Kèochansy, l’élevage des poulets fermiers est moins risqué que celui des poules pondeuses car ils sont plus résistants aux maladies et moins exposés à la promiscuité des autres gallinacés. « L’élevage de poules pondeuses est complètement différent de celui des poulets fermiers. Il demande plus d’attention et de précautions. Je les nourris trois fois par jour, dès 5 heures du matin. Je dois surtout veiller à l’hygiène pour éviter les maladies contagieuses qui pourraient décimer mon élevage en un rien de temps. Je nettoie et désinfecte mon hangar et les équipements tous les jours. Je ramasse les œufs quotidiennement et les vends au marché de mon arrondissement ainsi qu’aux commerçants qui viennent directement les acheter sur place. L’élevage de poulets fermiers est beaucoup moins contraignant. Je les laisse en liberté dans ma propriété et les nourris au riz complet et aux épluchures de légumes biologiques. La nature fait le reste. Il y a des saisons où je me retrouve en pénurie de poulets, notamment pendant la fête des pirogues et la fête du That Luang. » Un poulet se vend actuellement 35 000 kips le kilo. M. Kèochansy a également passé un contrat avec une société lao qui exporte ces produits en Thaïlande. A l’exportation, des poulets de deux semaines sont vendus 45 000 kips l’unité. « Je suis vigilant en matière d’hygiène. Si je repère une bête au comportement suspect, je l’isole et j’ajoute des médicaments à la nourriture de l’élevage. En cas d’infection avérée, c’est la vaccination systématique, voire l’abattage de l’élevage s’il y a un risque pour l’être humain. Dans un proche avenir, je compte agrandir mon élevage ainsi que ma culture de légumes biologiques. »

La province de Phongsaly est dotée d’un riche potentiel agricole
dernière mise à jour le 15 mars 2018
Les cultures de canne à sucre, de maïs, de gingembre, des fruits de larme de Job, des maniocs et de bananes, se sont répandues de plus en plus dans la province de Phongsaly. Il en est de même des plantations d'arbres industriels comme l'hévéa, le thé ou le café. Toutes ces productions sont en grande majorité destinées à l'exportation vers les marchés chinois. La hausse constante de la demande de produits agricoles en Chine incite les groupements d'agriculteurs de la province de Phongsaly à produire chaque année toujours plus. De même, les pentes des montagnes continuent d'attirer l'attention des investisseurs : elles peuvent être défrichées sur des centaines d'hectares pour laisser place à la culture du thé, du café ou de l'hévéa. La province de Phongsaly se prête bien à ce type de culture de par son climat. De plus, elle est située à proximité de la Chine, avec laquelle elle partage 300 kilomètres de frontière, avec quatre postes-frontières. Les projets d'investissement pour différentes cultures d'arbres industriels se multiplient. Aujourd'hui, dans toute la province, on compte 13 plantations d'hévéas, réparties sur une surface totale de 17 000 hectares, deux plantations de café sur 400 hectares, quatre de thé sur 2 000 hectares, ainsi que de nombreux hectares de produits agricoles variés.

Projet de construction d’un cinquième pont de l’Amitié lao-thaïe
dernière mise à jour le 15 mars 2018
La construction d’un cinquième pont de l’Amitié lao-thaïe entre les provinces de Borikhamxay (Laos) et Beung Kan (Thaïlande) fait partie des priorités du plan de développement socio-économique 2016-2020 du gouvernement. « Le cinquième pont de l’Amitié lao-thaïe est en projet depuis plusieurs années, a rappelé récemment le gouverneur de la province de Borikhamxay, le Dr Kongkèo Xaysongkham. Une fois le pont en service, la province de Borikhamxay attirera les investisseurs parce qu’elle se trouve au centre du pays, à la croisée des routes du nord et du sud, et le pont facilitera le transport des marchandises entre les frontières vietnamienne et thaïlandaise. Les travaux commenceront dès le décaissement des fonds. » D’après l’étude réalisée par les experts des deux pays, le pont mesurera 1170 mètres de long sur 17,30 mètres de large. Le coût de ce projet a été évalué à 3 921 millions de bahts.

Développement des ressources humaines du pays
dernière mise à jour le 14 mars 2018
Un fonds d’étude a été octroyé par le gouvernement du Japon (MEXT: Ministry of Education, Culture, Sports, Science and Technology of Japan) à 18 étudiants lao. Ces étudiants ont obtenu des bourses d’études bourses d’études pour poursuivre leurs études au niveau de doctorat (deux personnes), de maîtrise (huit personnes), de technologie professionnelle ou college of technology (six personnes), et de professionnels supérieurs ou special training college (deux personnes) dans les universités japonaises. Un Cocktail a été organisé pour l’envoi de ces étudiants lao récemment à Vientiane, avec la présence de l’ancien président de l’Association de l’amitié Lao-Japon, Dr PonmékDalaloy, l’ambassadeur du Japon du Laos, M. Takeshi Hikihara ainsi que les autorités concernées. Le gouvernement du Japon a beaucoup participé à encourager les étudiants lao à faire leurs études au Japon, en octroyant des bourses. Ces bourses sont très importantes pour la promotion, le développement et la création des ressources humaines lao, améliorer le niveau de connaissance et les compétences des étudiants lao afin de contribuer au développement socio-économique du pays.

La cascade de Nokhaoà Xékong
dernière mise à jour le 14 mars 2018
La cascade de Nokhao est un des sites touristiques naturels de la province de Xékong, dont l’ouverture officielle a eu lieu en 2008. Cette cascade est tranquille, magnifiquement entourée de forêts, agréable pour les pique-nique et baignades. Elle est installée à 14 kilomètres du village de Nongbong du district de Lamam. La province de Xékong, au sud du Laos, est l’une des zones les plus reculées du pays. Elle partage sa frontière orientale avec le Vietnam et s’étend jusqu’à l’est du plateau des Bolovens. Avec la rivière Xékong (Sékong) qui coupe la province en deux, les falaises à pics du plateau de Dakchung à l’est, et le massif escarpé de la réserve de Xésap (Zone nationale protégée) qui culmine à plus de 1000mètres, cette région sauvage est l’une des moins visitées du pays, principalement en raison de son manque d’infrastructures et d’hébergements.

Plantations pour élevage d’animaux à Sangthong
dernière mise à jour le 14 mars 2018
Le peuple lao possède des élevages d’animaux modestes tels que : la volaille, le bœuf, buffle… pour subvenir à ses besoins quotidiens. Le peuple lao cultive les herbes nécessaires à l’alimentation animale. L’arrondissement de Santhong est le premier arrondissement de la capitale de Vientiane dont le but est de promouvoir la culture des herbes pour l’élevage des animaux: dont les bœufs et les chèvres…Selon le service de l’Agriculture et des forêts de l’arrondissement de Sangthong l’élevage de ces animaux contribuent harmonieusement à l’économie de la population de Sangthong. Plus de 22 familles participe à la culture des herbes destinées à l’élevage des animaux à Sangthong.

Le Premier ministre lao participe au Sommet spécial ASEAN-Australie
dernière mise à jour le 13 mars 2018
En réponse à l’invitation du Premier ministre de l’Australie, M. Malcolm Turnbull, une délégation lao de haut niveau, conduite par le Premier ministre de la République Démocratique Populaire Lao, M. Thongloun Sisoulith, participe au Sommet spécial ASEAN-Australie organisé du 15 au 19 mars en Australie. Au cours de cette visite, M. Thongloun Sisoulith aura des entretiens bilatéraux avec le Premier ministre australien et assistera au Forum des hommes d’affaires Laos-Australie. L'Australie est devenue le premier partenaire de dialogue de l'Asean en 1974. En 2014, l'Australie et l'Asean sont devenus des partenaires stratégiques, reconnaissant l'importance des relations dans la construction de « la sécurité et de la prospérité mutuelles ».

M. Bounnhang Vorachit demande au ministère de l’Agriculture et des forêts de se concentrer sur quatre travaux
dernière mise à jour le 13 mars 2018
Le Président de la RDP Lao, M. Bounnhang Vorachit a participé à la réunion de bilan 2017 et la présentation des programmes des travaux futurs dans le domaine de l’agriculture et des forêts pour 2018, récemment organisée au centre national de la Conférence du kilomètre 6. Cette réunion était présidée par le ministre de l’Agriculture et des forêts, M. Lien Thikèo. M. Bounnhang Vorachit a demandé au ministère de se consacrer sur quatre principaux travaux pour l’année 2018, tels que : s’assurer que les zones éloignées soient suffisamment fournies en alimentation, que la production des produits agricoles soient des marchandises de bonnes qualité et de quantité suffisante, que les surfaces forestières soient renforcées, et enfin que le développement rural soit une priorité afin de réduire la pauvreté.

Le Vietnam reste le 3e partenaire commercial du Laos, après la Thaïlande et la Chine.
dernière mise à jour le 13 mars 2018
Selon le ministère lao de l'Industrie et du Commerce, l'an dernier, le Laos a réalisé un chiffre d'affaires de 9,345 milliards de dollars, soit une hausse de 11% en glissement annuel, dont 4,803 milliards d'exportations (+ 13,4%) et 4,542 milliards d'importations (+ 7,6%). Il exporte essentiellement vers la Thaïlande, la Chine, le Vietnam, l'Inde, le Japon, l'Allemagne et les États-Unis et importe des produits de Thaïlande, de Chine, du Vietnam, du Japon, de République de Corée, d'Indonésie et de Singapour. La Thaïlande est actuellement le plus grand partenaire commercial du Laos. Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 5,3 milliards de dollars en 2017 tandis que ceux entre le Vietnam et le Laos sont estimés à plus de 1,27 milliard de dollars, dont 123,5 millions d'exportations laotiennes et 552 millions d'importations. VNA/CVN

Soukkaseum Fram réduit son exploitation
dernière mise à jour le 13 mars 2018
La société avicole Soukkaseum Fram, qui possède la plus importante ferme d’élevage en batterie de poules pondeuses de la province de Champassak, a annoncé éprouver des difficultés face à l’importation massive d’œufs des pays de la région. En effet, fort de ses 300 000 poules pondeuses, l’élevage Soukkaseum Fram produisait en moyenne 180 000 œufs par jour. Cependant, vu les pertes financières conséquentes aux importations d’œufs de l’étranger, la société a été contrainte à réduire son élevage à 100 000 volailles. « Nous souhaiterions que les autorités concernées harmonisent le marché de ce secteur, a déclaré le directeur Soukkaseum Fram, M. Boungnalitih Soukkaseum. Notre entreprise était en mesure de produire assez d’œufs pour les quatre provinces du sud. Il est nécessaire de promouvoir la production locale pour soutenir les entreprises lao. Si le problème demeure nous devrons réduire davantage notre exploitation. »

La pêche : une détente et aussi un sport
dernière mise à jour le 12 mars 2018
La pêche à la ligne est une activité très populaire au Laos. Un grand nombre la pratique, notamment les fonctionnaires de Vientiane, malgré les fortes pluies de la saison. Cependant, la saison n’est pas propice à cette activité qui, pour certains se révèle être une véritable passion. En effet, malgré la patience des pêcheurs, les bourriches restent désespérément vides autour des étangs. Il y a deux types de pêches, celle que l’on pratique dans l’étang ou une rivière naturel et qui nécessite aucune autorisation et celle en étang ou plan d’eau privé dans lesquels les poissons sont élevés à cette fin. Dans cette dernière catégorie le pêcheur doit s’acquitter d’un droit de pêche qui varie selon les propriétaires. Certains propriétaires ont fixé un prix en fonction du nombre de cannes à pêche (généralement pas plus de trois cannes). Il peut atteindre 100 000 kips à 300 000 kips par canne à pêche. Ce dernier est souvent fixé quand l’étang fait une ouverture garantissant l’abondance du poisson. D’autres ont fixé le prix en fonction du poids de poissons pêchés. C’est-à-dire, plus la pêche est bonne, plus le prix sera élevé. Cette dernière catégorie convient tout à fait à ceux pour qui cette activité est prétexte à la détente ; en famille au bord de l’eau, au plus près de la nature. Néanmoins, cette activité favorise les contacts et crée des liens entre des personnes de milieux sociaux variés. Au bord de l’étang on discute de la fiabilité des derniers accessoires de pêche, on s’échange des conseils sur la meilleur technique de pêche à employer, sur la manière de préparer ses appâts et de les fixer à l’hameçon. En quelques années, la pêche est devenue une activité très populaire, tant et si bien que de nombreux étangs et plan d’eau (plus d’une certaine autour de Vientiane) sont aujourd’hui ouverts au publics.

Pas de casino pour le développement de la zone de l’ancien aéroport de Vangvieng
dernière mise à jour le 12 mars 2018
Les autorités de la province de Vientiane ont autorisé une société chinoise à investir dans le développement de la zone de l’ancien aéroport du district de Vangvieng. Les populations locales ont exprimé leurs craintes quant à la construction d’un casino, mais le chef du service du Plan et de l’investissement du district de Vangvieng, M. Soukanh Vilaylath a confirmé que ce projet n’inclus en aucun cas l’autorisation pour la construction d’un casino... Ce développement sera principalement consacré à des activités destinées à promouvoir les traditions et la culture lao ainsi que le tourisme dans le district de Vangvieng. La surface du projet est de 16 hectares (zone de l’ancien aéroport), la durée de location est de 50 ans. La valeur du projet est de 200 millions de dollars et la durée de construction est de 5 ans.

Exposition de produits ODOP à Phonhong
dernière mise à jour le 12 mars 2018
Le district de Phonhong de la province de Vientiane a organisé (9-17 mars) une exposition de produits ODOP (un district, un produit) à l’école Phonkham Neua du district. Cette exposition a été inaugurée et présidée par le chef du district de Phonhong provincial, Mme Inkham Phandala, les autorités concernées étaient également présentes. Cette exposition de produits ODOP est destinée à promouvoir les marchandises lao. Ces marchandises sont d’une importance majeure car cela représente une source de revenus pour les populations lao et contribue à l’amélioration des conditions de vie du peuple ainsi qu’au développement socio-économique du pays. Les produits ODOP sont de bonnes qualités, solides et bon marché. La plupart de produits ODOP participant présentés lors de cette exposition étaient des produits artisanaux.

Kèng Gnouy : un des sites touristiques naturels de Vangvieng
dernière mise à jour le 09 mars 2018
La cascade de Kèng Gnouy est une destination très agréable, le temps d’une journée ou d’un week-end. Elle est située à environ sept kilomètre de l’ancien aéroport du district de Vangvieng, province de Vientiane (environ de 156 kilomètres de la capitale Vientiane). Haute d’environ 30 mètres, la chute de kèng Gnouy est un site idéal pour profiter de la nature, nager, pique-niquer et se reposer en toute tranquillité. Le bassin au pied de la chute est entouré d’arbres et de bambou. Autour de la chute d’eau, il y a plusieurs cabanons réservés aux pique-niqueurs avec des barbecues individuels. On y trouve également de petits restaurants, ainsi que des petits stands de nourriture exploités par les habitants des villages voisins. Certains vendent aussi des légumes, des champignons et des pousses de bambou produit localement. Si vous souhaitez vous régaler dans ce site idyllique, commandez du poulet grillé, un plat de poisson, une soupe de bambou et un tam mak houng (la salade de papaye). Une promenade le long du cours de la Kèng Gnouy sur environ 30 mètres permet de constater la prodigieuse biodiversité du site. Le site abrite une rivière souterraine d’une eau fraîche et limpide au bord de laquelle les visiteurs peuvent s’y reposer.

Projet de sécurité alimentaire au Laos
dernière mise à jour le 09 mars 2018
Le gouvernement du Japon a accordé une aide de plus de 270 000 dollars sur une durée de trois ans, dans 10 villages ruraux de la province de Savannakhet, afin de soutenir le projet de sécurité alimentaire liés à l'agriculture et à la gestion des ressources naturelles. La signature de cet accord a eu lieu le 6 mars 2018 à l’ambassade du Japon au Laos à Vientiane, entre l’ambassadeur du Japon au Laos, M. Takeshi Hikihara, le secrétaire du Centre international des volontaires japonais (JVC), et M. Takatoshi Hasebe. Des représentants des organisations japonaises au Laos et des fonctionnaires lao concernés ont été témoins de cette signature. Le projet aidera à améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs dans chaque village et à établir un système de gestion durable des ressources naturelles en créant des forêts communautaires et des zones protégées. Ce projet soutiendra la construction d’un centre de développement des connaissances sur l’agriculture et d’une école pour les paysans dans la région ciblée afin d’échanger les expériences dans ce domaine. Le Centre international de volontaires japonais (JVC) a été créé en 1980 et travaille en République démocratique populaire lao depuis 1989. Il a travaillé sur l'agriculture et le développement rural à Khammouane en 1993 et à Savannakhet en 2008, principalement dans la foresterie et l'agriculture.

Dans trois ans, plus de 50 nouveaux barrages hydroélectriques au Laos
dernière mise à jour le 09 mars 2018
D’ici à 2020, la République Démocratique Populaire Lao (RDP Lao) comptera environ 100 barrages hydroélectriques qui produiront au total plus de 13 000 MW d’électricité. La RDP Lao possède actuellement 46 barrages hydroélectriques produisant plus de 6000 MW d’électricité. Depuis 10 ans le pays connait une grande réussite dans le développement de la production d’électricité. Le nombre de barrages hydroélectriques a considérablement augmenté, passant de neuf barrages à 46 barrages. La production d’électricité est passée de 679 MW (3 236millions de kilowattheures par an) à 6 444 MW (35 000 millions de kilowattheures par an).

Pencak Silat lao aux 18e Jeux d’ « Asian Games » en Indonésie
dernière mise à jour le 09 mars 2018
La fédération nationale de Pencak Silat lao (FNP lao) enverra 16 sportifs (dont six féminins) aux 18e Jeux d’Asian Games ou The 18th Asian Games Tournament qui se déroulera entre du 18 août au 2 septembre 2018 en Indonésie. Le secrétaire de la FNP lao, M. Phiphongphath Manivong a déclaré que les sportifs de Pencak Silat ont démarré leurs entraînements au centre de sport à Vientiane. Ils concentrent leurs efforts sur le système de combat, la force et la vitesse, nécessaires à la pratique de cette discipline. La FNP lao chérit l’espoir d’une éventuelle victoire. Les arts martiaux sont très pratiqués au Laos, notamment, le taekwondo, le karaté et le judo. Cette technique de combat connaît déjà beaucoup d’adeptes dans le monde et des compétitions internationales sont organisées chaque année. Le Pencak Silat est un art martial originaire d’Indonésie et de Malaisie, il puise sa source dans les plus anciennes techniques de combat d'extrême orient pratiquées bien avant l'ère chrétienne. Pencak: (prononcer penchak) mouvement du corps avec art. Silat: combat.

Manque de produits touristiques à proposer aux touristes du Laos
dernière mise à jour le 08 mars 2018
Lors d’une réunion de bilan, Le vice-ministre de l’Information, de la culture et du tourisme, M. Ounthouang Khamphanh, a déclaré que la cause principale de la diminution du nombre de touristes au Laos est due au manque de produits touristiques attractifs et de diversités, les formalités à la douane sont encore trop compliquées, les tarifs des prestations de service sont plus élevés que dans nos pays voisins. Depuis 2016, le Laos a accueilli 4,3 millions de touristes, soit une diminution de 7% par rapport à 2015. Le Laos possède plus de 2 000 sites touristiques dont 1 194 sont les sites naturels, 628 culturels et 282 historiques.

Amélioration de la santé de « La Mère et l’Enfant »
dernière mise à jour le 08 mars 2018
Le gouvernement du Luxembourg a accordé une somme de 11 milliards de kips, soit 1,1 millions d’euros, pour soutenir les actions menées en vue de réduire le taux de mortalité des mères et des enfants a travers le pays. Des actions seront mises en œuvre dans le cadre du mécanisme de participation conjointe (MPC) ou JPM pour 2019. Cette aide financière a été annoncée lors d’un atelier tenu le 5 mars à Vientiane. Les activités comprennent la vaccination de 90% de tous les enfants de moins de 12 mois, le suivi des maladies et des traitements dans les hôpitaux des zones rurales, la vaccination des mères et des enfants et le suivi de la croissance des enfants de moins de cinq ans. Ces actions auront lieu dans les provinces de Borikhamxay, de Khammouane et de Vientiane. 80% du financement provient du gouvernement luxembourgeois et 20% du financement supplémentaire du gouvernement lao.

Préparation pour l’ouverture des 11e Jeux nationaux à Xiengkhouang
dernière mise à jour le 08 mars 2018
Plus de 3 000 personnes sont venues dans la province de Xiengkhouang afin de s’entrainer à la présentation les symboles des arts et cultures des populations provinciales, pour l’ouverture et la clôture des 11e Jeux nationaux qui auront lieu du 11 au 21 novembre à Xiengkhouang. Le chef du service de l’Education et des sports de la province de Xiengkhouang, M. Boualy Phannavong a déclaré que les élèves ont commencé les répétitions pour l’ouverture et la clôture des 11e Jeux nationaux. Les représentations seront animées par des danses et des chants symboles des arts et cultures du peuple lao et, de la solidarité et égalité entre le peuple lao et les autres peuples. Ces Jeux auront pour mascotte une hirondelle survolant la Plaine des Jarres.

Zone économique spécifique de That Luang : la première phase s’achèvera en 2030
dernière mise à jour le 08 mars 2018
Un vaste projet d'aménagement de cette zone humide en zone économique spécifique a été confié au groupe chinois Shanghai Wanfeng. Cette zone s'étendra sur deux arrondissements (Xaysettha et de Sisattanak), soit 365 hectares, et couvrira six villages : Meuangnoy, Nonvay, Nonkho, Phonthanh, Donekoy et Phonpapao. Des mesures d'expropriation et d'indemnisation ont été prises pour les habitants concernés. Autour des marais, qui seront aménagés pour former un lac, seront construits des quartiers résidentiels modernes avec des parcs et des aires de détente, des centres commerciaux et des zones industrielles, des hôtels de moyen et de grand standing, des hôpitaux ainsi que des écoles publiques et privées. Ces quartiers bénéficieront des infrastructures urbaines adaptées : routes, ponts, réseaux électriques, tout-à-l’égout. Ce projet représente un investissement de 1,6 milliard de dollars. Il est divisé en huit zones : - 1, zone diplomatique, - 2, zone touristique, - 3, zone affaires-services, -4, zone résidentielle, - 5, zone des logements, - 6, zone verte comprenant le drainage des eaux usées (parcs, étang, jardins…), - 7, zone parking et routes, - 8, zone station d’épuration.

Les sites touristiques de Vientiane
dernière mise à jour le 07 mars 2018
Le développement socio-économique du Laos ne cesse de progresser, en grande partie grâce au tourisme. Afin de renforcer le secteur du tourisme le gouvernement a mis en œuvre des programmes visant à promouvoir les sites culturels, naturels et historiques de chacune des provinces du pays et notamment de ceux de la capitale. Vientiane, la plus grande ville du pays, comporte de nombreux attraits touristiques. On l’appelait autrefois Vieng Chanh, la ville de santal, ou encore la ville de la lune, à cause de sa situation géographique, au creux d’une grande courbe du Mékong de la forme d’un croissant de lune. Sa population est d’environ 800 000 habitants. Sites touristiques notables de Vientiane : - Le Pha That Luang, ou That Luang, (signifiant stupa suprême) est un monument bouddhique situé à Vientiane. Monument le plus sacré du pays, selon la croyance des lao, il contiendrait un cheveu de Bouddha. Il figure sur les armoiries du Laos et ses billets de banque. Chaque année, à la première pleine lune du mois de novembre, se déroule dans tout le pays la fête des stupas. Cette fête particulièrement importante au That Luang se déroule sur trois jours. Des milliers de fidèles et des moines venant de tout le pays se rassemblent et de nombreuses processions, offrandes et défilés aux flambeaux ont lieu ; - Le Patouxay se trouve à l'extrémité de l'avenue Lane Xang, Ce monument a été construit en 1958. Le nom de Patouxay lui a été donné par le gouvernement après la révolution de 1975 après une rénovation qui lui a donné son aspect actuel ; - Le Vat Sisaket a été construit en 1818 par le roi Chao Anouvong. Situé au coin de l’avenue Lane Xang et de la rue Setthathirat, il est le plus ancien temple de la ville. C’est l’un des sites bouddhiques les plus importants de Vientiane. La particularité de ce temple tient sans aucun doute aux 6 840 statues du Bouddha qu’il abrite ; - Le Vat Ho Prakèo, situé en face du Vat Sisaket, et aussi connu sous le nom de temple du Bouddha d’émeraude, a été construit sous le règne du roi Xayasetthathirat, en 1565, pour abriter le Bouddha d’émeraude. Il fut le temple royal de la monarchie lao. De nos jours, c’est plus un musée qu’un lieu de culte. Le temple est entouré d’une galerie décorée de statues en bronze de bouddha dans diverses positions de méditation et offre quelques-uns des plus beaux exemples de sculptures bouddhistes au Laos. Il n’est pas loin du Vat Simuang, le temple le plus fréquenté par les Lao.

La vice-présidente de l’AN Tong Thi Phong reçoit une délégation parlementaire du Lao
dernière mise à jour le 07 mars 2018
La vice-présidente de l'Assemblée nationale (AN), Tong Thi Phong, a reçu la présidente du Comité des affaires ethniques de l'AN laotienne, Buaphoune Likhaida, à Hanoi, le 6 mars. Tout en se félicitant des résultats de l'Année de solidarité et d'amitié Vietnam-Laos 2017, Mme Tong Thi Phong a souligné que le Vietnam et le Laos ont co-organisé divers événements pratiques, contribuant ainsi à l'amitié traditionnelle, à la solidarité spéciale et à la coopération intégrale entre les deux nations. Elle a profité de cette occasion pour saluer les contributions de la délégation laotienne au 26ème Forum parlementaire Asie-Pacifique (APPF-26), qui s'est tenu à Hanoi du 17 au 20 janvier. Appréciant hautement les résultats de l’entretien entre le Comité des affaires ethniques de l’AN laotienne et le Conseil des affaires ethniques de l’AN du Vietnam, Mme Tong Thi Phong a exhorté les deux parties à poursuivre leur étroite collaboration et leurs échanges d'expériences. Pour sa part, Mme Buaphoune Likhaida a noté avec plaisir le fort développement de la solidarité spéciale Vietnam-Laos et la coopération bilatérale dans tous les domaines. Elle a exprimé son souhait de renforcer l'amitié et la coopération entre les parlements des deux pays et plus particulièrement entre leurs conseils ethniques. -VNA

Le marché de nuit de Vientiane
dernière mise à jour le 07 mars 2018
Le marché de nuit de Vientiane est ouvert tous les jours de 17 heures à 22 heures. C’est un marché en plein air installé sur les rives du Mékong commençant dans le Parc Chao Anouvong et se terminant à la fin du quai Fa Ngoum, au cœur de la capitale. Situé dans un des endroits plus fréquentés de la ville de Vientiane, le marché de nuit est repérable grâce aux tentes rouges des commerçants s’éclairant comme des lampions à la nuit venue. Bien que le marché de nuit de Vientiane soit un lieu destiné principalement aux touristes, une grande partie de la population Vientianaise aime s’y promener. Les stands du marché proposent des marchandises variées comme des articles de prêt-à-porter et vêtements traditionnels, des produits artisanaux (orfèvrerie, bijouterie, sculpture, bijouterie fantaisiste, et autres souvenirs) ainsi que des accessoires de téléphonie. En quelques années le marché de nuit de Vientiane est devenu un rendez-vous incontournable.

Le renforcement et la promotion des jeux d’échecs au Laos
dernière mise à jour le 07 mars 2018
Les jeux d’échecs est une activité très intéressante et crée une ambiance chaleureuse pour ceux qui la pratique. C’est un jeu qui stimule et développe les capacités intellectuelles ainsi que la mémoire. Actuellement, la fédération nationale des jeux d’échec lao encourage vivement la pratique de cette activité aux élèves de la capitale Vientiane ainsi qu’en province. La fédération fait également de la promotion auprès des groupes d’élèves pour jouer aux échecs, et représenter le Laos dans des tournois au niveau international. Les jeux d’échecs seront présents aux 11e Jeux nationaux qui seront organisés en 2018 à Xiengkhouang. Des professeurs de la capitale Vientiane et des provinces ont reçu des formations afin d’enseigner et de transmettre à leurs élèves les règles des jeux d’échecs, et de les faire pratiquer ces jeux assidument, cherchant ainsi à contribuer au développement intellectuel et au renforcement des compétences des élèves afin de les préparer à participer au différents tournois à travers le pays et aux 11eme jeux nationaux. Les jeux d’échecs ont commencé à être enseignés en 2010 dans les écoles de la capitale Vientiane ainsi que dans les provinces de Luang-Prabang, de Savannakhet, de Champassak…

Le Vietnam préside les sommets GMS et CLV
dernière mise à jour le 06 mars 2018
Le Vietnam accueillera le sixième Sommet de coopération de la sous-région du Grand Mékong (GMS) et le 10ème Sommet du Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam (CLV) à Hanoi du 29 au 31 mars. Il s'agit d'importantes activités diplomatiques multilatérales du Vietnam en 2018, a annoncé la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Le Thi Thu Hang, lors de la conférence de presse périodique du ministère à Hanoi le 1er mars. A cette occasion, le Vietnam organisera également le premier Forum des Affaires GMS en vue de faciliter la participation de la communauté des entreprises et des partenaires au développement dans la coopération GMS, a-t-elle ajouté. La coopération GMS a été lancée en 1992, englobant le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande, le Vietnam et les provinces chinoises du Guangxi et du Yunnan. Au fil des ans, la coopération a été étendue à divers domaines dans le but de faciliter la coopération pour le développement entre les pays participants. Parallèlement, la coopération du Triangle de développement CLV a été créée en 1999, visant à stimuler le développement des provinces frontalières des trois pays. La coopération a été accélérée ces dernières années, favorisant les liens économiques et commerciaux entre les trois pays, contribuant à la restructuration économique et à l'amélioration de la connectivité entre les trois économies, selon la porte-parole. –VNA

Un site historique ouvert au tourisme à Xiengkhouang
dernière mise à jour le 06 mars 2018
A Xiengkouang, un réseau de tunnels de 67 mètres comprenant des salles souterraines qui ont servi de bases aux dirigeants lao pendant la Révolution est un lieu ouvert au public. Il a notamment abrité des héros révolutionnaires de l’époque comme les camarades Nouhak Phomsavanh, Phoumy Vongvichit, Khamtay Siphandone, Saman Vignaket, et Singapo Sikhotchounlamany, mais aussi bon nombre de patriotes qui ont combattu à leurs côtés. Situé à proximité du village de Tay, district de Pèk, province de Xiengkhouang, ce site est une référence historique et culturelle accessible à tous. Il permet aux nouvelles générations ainsi qu’aux touristes étrangers de mieux connaitre le mode de vie de nos anciens dirigeants et de découvrir les conditions dans lesquelles ils ont mené le combat pour l’indépendance nationale.

Jeu de toupie aux 11e Jeux nationaux en 2018 à Xiengkhouang
dernière mise à jour le 06 mars 2018
Le Jeu de toupie est un sport traditionnel lao qui crée une ambiance sportive et de solidarité au sein des populations à travers le pays. . Le jeu de toupie est le sport traditionnel lao qui participera aux 11e Jeux nationaux en 2018 qui auront lieu dans la province de Xiengkhouang. Il est certain que la toupie suscitera un grand intérêt durant ces jeux Nationaux. Ce sport se pratique depuis très longtemps. La plupart du temps, notamment dans la province du nord du Laos, ce jeu de toupie est destiné aux enfants. Système du jeu de toupie D’abord, on crée deux groupes. Chaque groupe est composé de trois personnes. Mais il y a aussi plus trois personnes selon le conseil du jury. Ensuite tous les groupes doivent lancer des toupies et les faire tourner. Le groupe qui fait tourner ses toupies le plus longtemps est le groupe vainqueur. Et ainsi de suite ….

Le maïs : produit phare du village de Sèndine
dernière mise à jour le 05 mars 2018
Le village de Sèndine est l’un des 56 villages de l’arrondissement de Xaythany. D’une superficie de 1 445 hectares, il compte 1 300 habitants regroupés en 265 familles. Ce village est connu pour sa pratique intensive de la culture du maïs. Près de 300 hectares de ses terres agricoles sont consacrés à la culture du riz pendant la saison des pluies, 15 hectares servent à cultiver le riz irrigué, 10 hectares pour planter les arbres fruitiers et plus de 540 hectares pour planter le maïs. On y trouve aussi des plantations de bananes, de légumes, des piments, des tomates, des oignons. « Plus de 80% des habitants du village sont des agriculteurs, a expliqué. Phouthasone Luanglath, cultivateur de maïs à Sèndine. Plus de 100 familles cultivent le maïs pour le vendre aux usines de production de nourriture pour animaux domestiques comme les poules pondeuses et autres volailles, les porcs, les poissons, etc. Un agriculteur qui cultive du maïs peut gagner plus de 10 millions de kips par an. Comme moi, cette année j’ai gagné plus de 15 millions de kips. » Les agriculteurs viennent de terminer les travaux de semailles du maïs. 70% du maïs cultivé est vendu aux usines de production de nourriture, le reste est destiné aux marchés locaux. Malgré leurs bons revenus, les producteurs sont préoccupés car les prix des semences, des engrais chimiques et des pesticides ne cessent d’augmenter. En effet, pour cultiver un hectare de maïs, il faut au préalable investir environ de 500 000 kips pour labourer le terrain, acheter les semences, les engrais chimiques et les insecticides. La perspective de ces dépenses n’effraie pourtant pas les habitants du village, qui sont de plus en plus nombreux à consacrer leur temps et leurs revenus à la culture du maïs, en témoignent les chiffres depuis 1986, la surface dédiée aux rizières n’a de cesse d’augmenter.

Développement des infrastructures de tourisme de la province de Xaysomboun
dernière mise à jour le 05 mars 2018
Située dans une région montagneuse, Xaysomboun est connue depuis longtemps pour ses sites archéologiques, culturels et naturels. Le climat y est doux, avec une température moyenne de 20 degrés. Les autorités provinciales ont lancé une série de travaux pour que leur région devienne encore plus accessible au tourisme comme la construction d’une route pour franchir le mont Phou Bia, le mont le plus haut du Laos, la construction de guesthouses et de resorts ainsi que le développement des infrastructures touristiques des districts de Longchèng de Anouvong et de Hôm. La province de Xaysomboun a été désignée comme une zone spéciale en 1994 et en 2006 le gouvernement a partagé certains districts sous l’autorité de la province de Vientiane et certains autres sous l’autorité de la province de Xiengkhouang. En 2013, l’Assemblée nationale a approuvé la proposition du gouvernement d’établir Xaysomboun, 18e province du Laos visant à générer le développement dans la région. Elle est composée de cinq districts comme Hôm, Longxane, Anouvong, Longchèng et Thathôm.

Visite de la cascade de Favang à Houaphanh
dernière mise à jour le 05 mars 2018
Les sites naturels, culturels et historiques de la province centrale de Houaphanh rendent cette province très attractive pour les touristes. En particulier la cascade de Favang qui est un lieu tranquille et magnifique. Elle est située dans le village de Paoneua du district de Xamtay de la province de Houaphanh à 30 kilomètres du district et mesure 700m de long et 15-20m de largeur. Entouré de forets ce site est agréable pour pique-niquer et se promener dans la nature. L’eau de la cascade de Favang est claire et limpide. Les touristes viennent s’y baigner tout au long de l’année, quelle que soit la saison.

Le Baci
dernière mise à jour le 05 mars 2018
La cérémonie du Baci tient une place importante dans la vie spirituelle des lao. Elle met l’accent sur les valeurs de la vie, du pardon, de la famille et des liens sociaux. Pour les lao, le corps comte 32 parties, dont chacune possède une âme errante. La cérémonie du Baci est censée inviter ces âmes à réintégrer leurs organes respectifs. L’officiant de la cérémonie est en principe un ancien moine. Le Baci est mené par ex-bonze pour lequel on confection des cônes fait à partir de feuille de bannes et qu’on accompagne de fleurs, d’alcool, d’œufs, d’argent, de galettes de riz soufflé et des fils de coton blancs qui seront noués autour des poignets des participants. Il peut y avoir des différences entre les Bacis selon les groupes ethniques au Laos. Les Bacis correspondent à des périodes de transition: naissance, mariage, entrée dans la vie monastique, départs et retours, nouvel an, guérison d’une maladie ou d’une blessure, accueils et adieux aux visiteurs, parmi tant d’autres. S’il n’y a pas de jours réservés aux Bacis, ils ont généralement lieu avant midi ou juste avant le coucher du soleil.

>
Destruction de 1,5 hectare de pavot à Luang Namtha
dernière mise à jour le 02 mars 2018
La police de la sécurité du district de Nalè de la province de Luang Namtha en coopération avec les administrations du village de Takheng ont récemment détruit un champ de pavot de 1,5 hectare cultive par la population du village de Takheng dans le district de Nalè. Le Laos a prononcé l’éradication et l’interdiction de la culture du pavot depuis plusieurs années. Le gouvernement a encouragé les agriculteurs qui cultivaient le pavot à cultiver d’autres produits agricoles en remplacement de cette culture. Malheureusement, certaines familles continuent la culture du pavot dans les zones des montagneuses ou dans les zones éloignées.

Journée internationale de femme 2018
dernière mise à jour le 02 mars 2018
Afin de célébrer dignement le 108e anniversaire de la« Journée Internationale de la Femme» (Le 08/03/1910-08/03/2018), l’Union des femmes lao organise diverses activités, dont « Une réunion retraçant l'histoire de la lutte des femmes » et « un Séminaire visant à promouvoir les connaissances des femmes sur la santé de la femme et la santé des autres » L’Union des femmes lao organisera le 3 mars une activité intitulée « cyclisme pour la santé et la charité », départ de Patouxay (5h00 du matin) autour de la ville Vientiane, pour revenir à son point de départ. La présidente de l’Union des femmes lao, Mme Inlavanh Kèobounphane a déclaré le 26 février, lors d’une conférence de presse à Vientiane, que la journée internationale de la femme est un évènement très important qui aide à renforcer l’image et le rôle des femmes dans la société. Les progrès sont nombreux mais il reste une multitude d’actions à entreprendre, aussi, l’Union des femmes lao s’investit à protéger les droits et intérêts des femmes lao multiethniques et des enfants. L’Union des femmes lao vise également la promotion de la mise en œuvre de la politique sur l'égalité des sexes ainsi que la promotion des femmes dans le développement socio-économique du pays.

Exposition de marchandises à Xangkhou
dernière mise à jour le 02 mars 2018
L’arrondissement de Xaythany de la Capitale Vientiane organise du 28 février au 5 mars une exposition de produits des artisanaux, agricoles, et industriels 2018 au village de Xangkhou(plus de 84 boutiques. Cette exposition a été inaugurée par le chef adjoint de cet arrondissement, M. Vanpheng Inthavong, et le chef du service de l’industrie et du commerce de la capitale Vientiane, M. Beuline Phetchantharath. Les autorités concernées étaient également présents. Cette exposition est destinée à promouvoir et aider au développement socio-économique de cet arrondissement. Les produits présentés lors de cette exposition sont principalement : l’artisanat, des légumes organiques, des produits agricoles ODOP (un district, un produit), des meubles et divers autres produits artisanaux locaux.

Des deux trafiquants de drogue condamnés à la peine de mort à Luang Namtha
dernière mise à jour le 02 mars 2018
Selon le quotidien de la Sécurité Publique, le Tribunal populaire de la province de Luang Namtha a récemment condamné à la peine de mort deux trafiquants de drogue. Ces trafiquants s’appellent MM. Chambo, âge de 22 ans, nationalité lao, du village de Chamgni au district de Long, arrêté depuis 2017, avec 9,4 kilogrammes de méthamphétamine (yaba) et Maibounnoy, âge de 58 ans, nationalité lao, du village de Namai du district de Sing de la province de Luang Namtha, arrêté depuis 2017 avec 4,5 kilogrammes d’héroïnes.

Le tourisme en croissance
dernière mise à jour le 01 mars 2018
L’afflux croissant de touristes au Laos laisse présager que le Laos accueillera de plus en plus de visiteurs d’année en année. Pour mieux développer et organiser le tourisme, qu’il considère comme un enjeu majeur pour l’économie nationale et la réduction de la pauvreté, le gouvernement a élaboré une stratégie fondée sur plusieurs priorités. Elle vise d’abord à encourager des projets innovants, notamment pour mettre en valeur le patrimoine culturel et naturel. Elle soutiendra les initiatives locales dans des domaines porteurs comme l’artisanat ou l’hôtellerie-restauration. On développera davantage la coopération avec les organisations internationales, en particulier l’ASEAN et la Commission du Mékong, et les réseaux de communication avec l’ensemble des pays de la région Asie-Pacifique. Dans plusieurs provinces, des mesures ont été prises pour la conservation et l’aménagement de nombreux sites dans le respect de l’environnement et des traditions des habitants. En outre, le gouvernement souhaite faciliter le passage des frontières aux voyageurs en assouplissant les règles en vigueur. Il entend aussi renforcer la publicité et la communication, soutenir la création de nouveaux services liés au tourisme pour diversifier l’offre, promouvoir les métiers du tourisme et les investissements dans ce domaine.

La cascade de Xèponglay à Attopeu
dernière mise à jour le 01 mars 2018
La province d’Attopeu est une province du sud qui regorge de ressources naturelles, de rivières, et de montagnes. Cette province compte plusieurs sites touristiques culturels, historiques et naturels, qui encouragent les touristes à visiter la province d’Attopeu. La cascade de Xèponglay est installée dans la zone de la rivière Xépian du district de Sanamxay, (Environ 130 m de largeur et 30m de hauteur). Elle est un des sites touristiques naturels très prisé de cette province, elle respire le calme et est dotée d’une beauté exceptionnelle, entourée de forêts. Il est agréable d’y organiser des pique-niques et ou de se promener dans la nature. Les eaux sont limpides et propres, le climat est frais et agréable. La cascade de Xèponglay est un lieu appréciable en toutes les saisons.

Marché chinois est le marché cible pour l’exportation de caoutchoucs à partir d’hévéa lao
dernière mise à jour le 01 mars 2018
Malgré l’arrestation par le gouvernement de la RDP lao d’hommes d’affaires étrangers qui avait investi dans de nouveaux projets de plantation de l’hévéa depuis 2012, la population de différentes régions continue encore à cultiver de l’hévéa sur leurs terrains. A travers le pays, il existe environ 200 000-300 000 hectares de plantations d’hévéas, la majorité se trouve dans les provinces de Luang Namtha, d’Oudomxay, de Xiengkhounag et de Houaphanh. La culture de l’hévéa au Laos a commencé en 2001, ce sont des investisseurs vietnamiens, chinois et thaïlandais qui se sont intéressés en premier à cette culture au Laos. Le marché chinois est le marché cible pour l’exportation de caoutchoucs à partir d’hévéa lao.

- Comment réduire les embouteillages ?
dernière mise à jour le 01 mars 2018
Loin de diminuer, les embouteillages ne cessent d’augmenter à Vientiane du fait de la croissance démographique et du nombre de véhicules en circulation, malgré les initiatives des autorités pour encourager l’utilisation des autobus, créer des parkings, cesser d’importer des véhicules d’occasion, construire et améliorer des routes, installer des feux tricolores sur les carrefours importants etc. Pourquoi y a-t-il de plus en plus de véhicules ? Parce que le développement socio-économique de la RDP Lao continue de progresser et de se diversifier, ce qui améliore le niveau de vie des habitants et leur permet d’acheter plus facilement des motos ou des automobiles. L’augmentation rapide du nombre de véhicules a pour conséquence un nombre croissant d’accidents et des embouteillages de plus en plus nombreux. Pour réduire les embouteillages et les difficultés de circulation, diverses mesures ont été prises, comme indiqué ci-dessus, et la police de la circulation est vigilante. Mais des difficultés n’en continuent pas moins de se produire chaque jour aux heures de pointe, c’est-à-dire de 7 h 00 à 8 h 30 et de 16 h à 17 h.

-