Advisement

Dernières Nouvelles

RECENT POSTS


dernière mise à jour le 25 septembre 2017

75 barrages hydroélectriques en service au Laos d’ici 2020

Le Laos dispose à ce jour de 40 barrages hydroélectriques représentant une capacité totale de 6 304 MW ou 33,315 millions de kilowattheures par an. « Cette énergie relayée par 75 centrales électriques réparties sur l’ensemble  du pays permet  de répondre aux besoins de 90 % des  foyers de  148 districts,  a récemment déclaré le ministre de l’Energie et des mines, le Dr  Khammany Inthirath. La construction de ces  barrages a nécessité un investissement de 10 milliards de dollars (80 000 milliards de kips). Les barrages hydroélectriques sont une base importante pour le développement des infrastructures, l’industrialisation et la modernisation, sur la base d’une gestion moderne de l’eau. Actuellement, 35 nouveaux barrages hydroélectriques sont en cours de construction au Laos.  Ils seront mis en service d’ici 2020 et auront une puissance installée de 4 471 MW.  Ces 75 barrages produiront au total 55 582 millions kilowattheures par an.  »

 

>
dernière mise à jour le 25 septembre 2017

La cardamone assure de bons revenus aux  agriculteurs de Phongsaly

La culture de la cardamone apporte des revenus stables aux  agriculteurs de la province de Phongsaly. Cette plante est cultivée principalement dans trois districts, Nhot-ou (1400 hectares), Bounneua (800 hectares) et Samphanh (750 hectares). Les semences utilisées sont importées de Chine.  Le gros de la production de la province  est exporté vers la Chine et le Vietnam. Selon la qualité de la récolte  un kilo de cardamone séchée se vend entre 250 000 et 450 000 kips. Un hectare de culture produit un rendement de 400 à 600 kilos de cardamone séchée.

 La cardamome est une des plus anciennes épices connues, elle entre notamment dans la composition du curry. Ce sont les graines de la plante qui sont utilisées pour parfumer les plats, surtout des préparations indiennes et asiatiques, régions d'où la plante est originaire. En Europe, elle est utilisée depuis le Moyen-âge pour la confection du pain d'épice. Son goût est très fort, il suffit de peu de graines

>
dernière mise à jour le 25 septembre 2017

Le Laos et le Cambodge éradiquent le trachome

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 19 septembre l’éradication du trachome au Laos et au Cambodge.

Félicitant le Laos et le Cambodge ​pour leur victoire, le Dr Shin Young-soo, directeur régional de l'OMS pour le Pacifique occidental a ​applaudi leurs investissements dans les activités de soins de santé de la population.

Selon l’OMS, le trachome est l'une des maladies infectieuses les plus anciennement connues de l'humanité. Il en est la première cause mondiale de la cécité évitable.

Le Laos et le Cambodge sont les deux premiers pays de la région du Pacifique occidental à parvenir à éradiquer cette maladie. -VNA

 

>
dernière mise à jour le 22 septembre 2017

12 430 touristes à la cascade de Tad Xê à Luang Prabang en 8 mois

Le directeur du service touristique de la province de Luang Prabang, M. Khamphieng  Manichith a récemment annoncé que durant les huit premiers mois de cette année, 12 430 touristes locaux et étranger sont visité la cascade de Tad Xê de la province de Luang Prabang générant ainsi le revenu de plus de 161 millions de kip. La cascade de Tad Xê est l’un des sites le plus fréquentés. Située à environ de 15 kilomètres du district de Luang Prabang, Tad Xê est l’une des plus belles cascades du pays avec celle de Kouangsy, située dans la même province. Tad Xê dévale le long de la montagne en paliers, formant des vasques naturelles dans lesquelles les gens peuvent se rafraîchir. Elle termine sa course dans un étang d’une eau limpide sous laquelle scintille de mille reflets les rochers patinés par le courant. Mais là n’est pas son seul intérêt, un camp d’éléphants situé à proximité propose des visites du site à dos d’éléphants. Pour se rendre au pied de la cascade de Tad Xê, il est possible de louer une voiture à Luang Prabang.

>
dernière mise à jour le 22 septembre 2017

La course des pirogues à Pakxé

A la sortie du carême bouddhique en 2017, le district de Pakxé de la province de Champassak organisera du 5 au 6 octobre, la course traditionnelle des pirogues afin de promouvoir et préserver la culture traditionnaire lao. Il y aura des pirogues modifiées pour 22 rameurs et 33 rameurs, et les pirogues de sports pour 12 rameurs. La plupart de ces pirogues viennent des districts de la province de Champassak.  

La course des pirogues est une activité importante organisée chaque année à l’occasion des fêtes traditionnelles lao. Cette course traditionnelle des pirogues est destinée à célébrer la fin du carême bouddhique ainsi que d’autres fêtes bouddhiques s’y rapportant.

 

>
dernière mise à jour le 22 septembre 2017

Arrestation de six trafiquants d’héroïnes à Xaythany

Le département de la police antidrogue du ministère de la Sécurité public a récemment arrêté six trafiquants  d’héroïnes dans le village de Xaysavang dans l’arrondissement de Xaythany à Vientiane. Ils ont saisi 12,6 kilogrammes, deux voitures et un revolver. Cette marchandise était destinée à la vente à d’autres trafiquants. Après enquête, ces trafiquants ont avoué avoir acheté  cette héroïne avec des amis dans le but de le revendre à des clients.

Le département de la police antidrogue continue son enquête afin de mettre la main sur d’autres trafiquants coopérant avec ceux qui viennent d’être arrêtés (photo exemplaire).

>
dernière mise à jour le 22 septembre 2017

La forêt de pierre  d’Attopeu

Depuis les temps anciens, les habitants de la province d’Attopeu se sont toujours attachés à préserver leur style de vie et leurs traditions. Tout comme un arrondissement de Vientiane,  un district de la province a été appelé Xaysettha, à la gloire du règne du roi Chao Xaysettha et en souvenir de sa mort, survenue  dans la  province alors qu’il était en guerre. Ce district est très visité par les touristes en raison d’une curiosité locale qui fait la fierté de ses habitants, près du village de Hadsanh, à savoir le site Dong May Kay Penhine (« la forêt de pierre »). Il s’agit en fait de formations rocheuses longilignes naturelles que les habitants comparent à des troncs d’arbre fossilisés. Elles se trouvent en quantité plus ou moins importantes selon les endroits, dans une forêt de 36 hectares. C’est aussi une région montagneuse traversée par deux affluents du Mékong, les rivières Xékong et Xékhamame, qui irriguent les terres et les cultures et procurent  du poisson et d’autres ressources naturelles  aux habitants de la région. La province d'Attopeu compte plus de 50 sites touristiques naturels, culturels et historiques. D’une superficie de 10 300 kilomètres carrés, la province englobe la plus grande partie du plateau des Boloven.

>
dernière mise à jour le 21 septembre 2017

11 personnes  lao pour la conférence des étudiants Japon-ASEAN au Japon

11 étudiants lao ont participé à la conférence des étudiants Japon-ASEAN, organisée au Japon du 19 au 25 septembre. Cette conférence est soutenue par le gouvernement japonais dans le cadre de JENESYS 2017.

La conférence des étudiants Japon-ASEAN est composée d’étudiants des pays membres de l'ASEAN  et du Japon.

Cette conférence vise à développer la confiance et la compréhension entre les jeunes du Japon et des pays membres de l’ASEAN, ainsi que de créer des bases solides d'amitié et de coopération entre les pays.

Ces étudiants lao  et d’autres étudiants de l’ASEAN seront divisés en quatre groupes dont les thèmes seront : les catastrophes naturelles, le développement économique, les problèmes environnementaux et les activités sociales dans la communauté.

D’autre part ils visiteront diverses localités afin d’approfondir leur compréhension de la société japonaise, l'histoire et la culture diversifiée du Japon.

 

>
dernière mise à jour le 21 septembre 2017

La BIDV et la Banque pour commerce extérieur du Laos renforcent leur coopération

La Banque commerciale par actions d'investissement et de développement du Vietnam (BIDV) et la Banque pour le commerce extérieur du Laos (BCEL) ont signé le 20 septembre à Hanoi un accord de coopération globale pour la période 2017-2020.

« Les deux banques continueront de promouvoir leur coopération dans plusieurs domaines, notamment dans les activités d’affaires, la formation, le partage d’expériences et le soutien des activités d’affaires de leurs joint-venture que sont la Banque LaoVietBank et la compagnie d'assurance Laos-Vietnam (LVI) », a déclaré Phan Duc Tu, directeur général de la BIDV lors de la cérémonie de signature.

La signature de l’accord de coopération globale entre la BIDV et la BCEL est un événement important pour célébrer le 55e anniversaire des relations diplomatiques entre le Vietnam et le Laos (5 septembre) et les 40 ans de la signature du Traité d'amitié et de coopération Vietnam-Laos (18 juillet).
Cet accord favorisera la collaboration entre les deux banques, apportant plus d'avantages aux entreprises et aux peuples des deux pays. La BCEL, créée en 1975, est la plus grande banque au Laos, avec un actif total d'environ 3,9 milliards de dollars jusqu’au 31 décembre 2016. La banque compte 19 agences, 75 points de transaction et dix points de change. -VNA

 

>
dernière mise à jour le 21 septembre 2017

L’économie de la province de Khammouane  portée par  trois secteurs

L’économie de  la province de Khammouane bénéficie du développement progressif de son industrie, de son agriculture et de son tourisme. Son économie affiche une croissance de 12 % par an.

Agriculture et  forêts : la province compte  6 000 hectares de  rizière pour  la culture du riz pluvial  et  18 000 hectares pour la culture du riz  irrigué et des légumes. Les agriculteurs de la province produisent près de 300 000 tonnes de riz et plus de 55 000 tonnes de légumes par an. Les cultures sont irriguées par 222 réseaux d’irrigation. La province compte aussi trois réserves forestières protégées.

Industrie : outre 14 000 entreprises et  plus de 600 usines en activité pour le traitement des produits miniers et agricoles, il faut mentionner es barrages hydroélectriques  Nam Theun2 et Theun Hinboun. La province compte aussi une grande cimenterie produisant 800 000 tonnes de ciment par an et quatre autres cimenteries y sont actuellement en construction.        

Tourisme : la province de Khammouane comporte 146 sites touristiques : 119 sites naturels, dont les célèbres grottes de Konglo,  25 sites culturels  et deux sites historiques, ce qui en fait une destination de choix pour les touristes. Pour  promouvoir le tourisme, les autorités ont amélioré et développé les infrastructures, notamment les voies d’accès aux sites touristiques, ainsi que la qualité des services dans les hôtels et les restaurants et dans les établissements qui proposent des services aux touristes.

 

>

Guide
Le musée KaysonePhomvihane
Ce musée de construction récente retrace la vie de l’ancien président du pays, KaysonePhomvihane, décédé en 1992. Inauguré en 1995, il permet de suivre les pas de l’ancien dirigeant, porte-drapeau et idéologue de la révolution lao. La simplicité de l’homme et sa modestie transparaissent à travers le montage muséographique qui met notamment en valeur des photos et certains objets lui ayant appartenus. On peut vérifier cette impression à la visite de sa demeure, en face du musée. Au km 6 sur la route du sud.

 

>
Le Musée du Vat Sisaket
Situé en face du musée Ho Prakèo rue Setthathirath, il a les mêmes horaires d’ouverture et est fermé le lundi et les jours fériés. L’entrée est de 5000 kips pour les étrangers et de 2000 kips pour les lao. Ce vat est un paradoxe historique car il est à la fois le plus ancien et le plus récent temple de Vientiane. En effet, il ne fut construit que quelques années avant l’invasion de la ville par les siamois au début XIXe et fut le seul à ne pas être détruit par les envahisseurs. Les travaux de fondation du Vat Sisaket, initiés par Chao Anou, le dernier roi de Vientiane, également connu sous le nom d’Anouvong ; ont commencé très exactement le jeudi 4 1819.

>
Le Vat Xiengthong
Le Vat Xiengthong est un temple bouddhiste lao de l'ancienne capitale royale LuangPrabang. Fondé en 1560 par le roi Setthathirat du Lan Xang, il est généralement considéré comme le plus élégant du pays.L’entrée est de 10 000 kips pour les étrangers et c’est gratuite pour les lao.
Lorsque des Pavillons noirs pillèrent LuangPrabang en 1887, le Vat Xiengthong fut l'un des seuls temples épargnés, car leur chef y avait été bonze dans sa jeunesse.
Situé entre la Nam Khan et le Mékong, il est le centre d'un petit ensemble de bâtiments religieux, comprenant notamment un pavillon pour le char funéraire des anciens rois du Laos. Trèsfréquenté par les touristes, ilest encore en activité.

>
La cascade de Tad Kouang Si est un endroit agréable, situé à environ 30 km au sud-ouest de Luang Prabang. Les plus courageux traverseront la rivière pour continuer à grimper sur la droite des chutes, au travers de la forêt et de ses chants d'oiseaux. On peut même voir des ours en chemin ! Baignade autorisée tout en haut, ou tout en bas, dans les piscines naturelles. Les tarifs d'entrée sont de 10 000 kips pour les lao et 20 000 kips pour les touristes.

>
Le parc de Xiengkhouane. Connu sous le nom de Parc des Bouddhas , il se trouve aubord du Mékong à environ 25 km en aval de Vientiane. Ilréunit un ensemble de statues hindouistes et bouddhistesréalisées par Chan Leua dans les années 50. Les uvressont réalisées en béton armé, certaines d'entre ellesdépassent une longueur (voire une hauteur) de 10 mètres. Le Parc des Bouddhas, route de ThaDeua en direction dupont de l'amitié (frontière lao-thaïe) : ouvert tous les jours de 8 h00 à 18 h00.

>